Bientôt à la retraite, le seul avocat de Moorea cherche repreneur en France

insolite tahiti
Tahiti Moorea Sailing : le monde de la plaisance en Polynésie
©Tahiti Moorea sailing RDV
Sur le site internet Village de la justice, une annonce singulière est parue depuis le début de la semaine. Le seul avocat de Moorea part à la retraite et met en vente son cabinet, pour d'éventuels repreneurs venus de métropole.
"URGENT, pour cause de santé et retraite, 33 ans d’ancienneté, seul avocat et conseil juridique sur l’île de Moorea (17 000 habitants).
Bénéfices nets après toutes charges et impôts (pas d’impôt sur les revenus en P.F.) : 100.000 euros en 2014. (nets du coût de 2 secrétaires de 50 000 euros qui pourra être conservé si un couple reprend le cabinet..."
C'est ainsi que commence l'annonce. Pas de concurrence et surtout pas d'impôt sur les revenus localement. Du moins, sous la forme déclarative. De quoi mettre l'eau à la bouche d'éventuels confrères métropolitains qui cherchent à éviter la pression fiscale qui a cours dans l'Hexagone.

La clientèle, le mobilier et le matériel sont cédés au "prix de 200 000 euros négociable". Et une banque locale pourrait faire l'avance d'un prêt.
Pour rassurer un éventuel repreneur, l'annonce précise que le futur avocat à la retraite peut présenter "la clientèle pendant 2 mois les après-midis si souhaité".
Les contacts se feront "par navette bateau (voir sur Internet les sites : AREMITI et TEREVAU), 30 minutes pour se rendre à PAPEETE et 15 minutes à pied au palais (de nombreux magistrats et auxiliaires de justice habitent Moorea)."
Des infos pratiques complétées par le prix de la "location des bureaux entre 700 et 900 euros", sans oublier de prévoir "dans un premier temps, la location de maison entre 1 000 et 1 400 euros."
Et surtout, l'avocat précise que "l’île est très belle, la vie paisible (voir site MOOREA sur Internet) et la qualité de vie est exceptionnelle, sécurité et gentillesse" de la population.

Bref, une autre façon de vendre la destination Polynésie !