Bilan matériel du Fa’a’ati Moorea

va'a tahiti
casse vaa 4
©Tea Hiroshi Flohr
19 abandons enregistrés lors d’une course apocalyptique ! Deux va’a qui n’ont pas réussi à être sauvés : au-delà de l’aspect sportif, il y a eu de la casse ce samedi lors du Heiva Marathon…


Te Niu Va’a et Mou’a Tamaiti No Papara sont les trois clubs qui ont perdu leur V6. Beachcomber Va'a a retrouvé le sien échoué sur la plage de Temae le lendemain, tout comme Ruahatu qui a retrouvé son va'a au large. Des modèles de va’a d’une valeur qui dépasse les 500 000 cfp voire même 800 000 fcp et des pertes qui handicapent sérieusement ces équipes.

Certes, beaucoup d’autres clubs (19 au total) ont abandonné pour diverses raisons et à cause de la casse notamment (balancier ou autre), mais ces deux club n’ont carrément pas pu empêcher leur pirogue de couler. Symboliquement, c’est un déchirement pour eux que de voir partir leur va’a dans les abysses et c’est pour cela que les rameurs essayent toujours de les attacher à des bouées.

Visiblement samedi, les éléments ne leur ont pas laissé le temps. Certains va'a sont brisés et devront être réparés. De mémoire, en 1989 le Fa'a'ati Moorea s'était aussi disputé dans des conditions terribles. La moitié des va'a avait été perdue. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live