Bilan d’une rentrée sous le spectre du Covid

éducation tahiti
Bilan d’une rentrée sous le spectre du Covid
Bilan d’une rentrée sous le spectre du Covid ©Polynesie la1ere
Les 51 000 élèves et 5 000 enseignants du public ont repris progressivement les cours cette semaine, après cinq mois d’absence.
 
La ministre de l’éducation Christelle Lehartel et le vice-recteur Philippe Lacombe ont donné jeudi 13 août une conférence de presse commune afin de tirer les premiers enseignements de la rentrée scolaire.

Une rentrée très particulière en raison de la pandémie et de la longue période de confinement qui l’a précédée à compter de mi mars.

Les responsables du monde éducatif se sont montrés rassurants et ont rappelé que leur toute première priorité consiste à préserver les enfants et les personnels. Ils ont rappelé les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire et celles envisagées en cas d’apparition de la maladie dans l’un des établissement dont ils ont en charge la gestion.

 51 062 élèves ont rejoint les établissements publics du premier et du second degré cette année, soit 319 de moins que lors de la rentrée 2019 / 2020. Ils sont encadrés par 5 174 enseignants et personnels administratifs dont 4 452 sont fonctionnaires d’Etat et 722 agents territoriaux.

Dans le premier degré, 21% des élèves et 6% des enseignants manquaient à l’appel au soir de la rentrée mais deux écoles n’ont pas ouvert leurs portes en raison du coronavirus.

Dans le second degré, le taux de présence s’élevait à 88.5% pour les élèves et 92.5% pour les enseignants. Une situation qui devrait rapidement se réguler d’autant que Christelle Lehartel a assuré qu’elle s’attacherait à lutter contre l’absentéisme scolaire.
Bilan d’une rentrée sous le spectre du Covid
Bilan d’une rentrée sous le spectre du Covid
Bilan d’une rentrée sous le spectre du Covid
Bilan d’une rentrée sous le spectre du Covid
Les Outre-mer en continu
Accéder au live