Billy, Vaihere ou Teva : ces rescapés du covid

coronavirus tahiti
Billy, Vaihere ou Teva : des rescapés du covid
©Polynésie la 1ère
Comme beaucoup, ils pensaient que ça n'arrive qu'aux autres. Et pourtant, le virus du covid les a rattrapés. Une épreuve terrible qui les a marqués tant physiquement que moralement. Aujourd'hui, ils veulent se faire vacciner au plus vite.

15 jours après avoir contracté le covid, Billy est sorti d’affaire. Il n’a pas été hospitalisé, mais le variant Delta l’a ravagé. Il a crû mourir. Il n’avait pourtant pas d’antécédents médicaux. "J'avais mal au dos, j'avais surtout mal à la tête, des vertiges...Je n'ai jamais eu mal à la tête comme ça", précise-t-il. 

rescapés du covid
©Polynésie la 1ère

 

Sa femme Vaihere également a été touchée gravement par la maladie. Fragile, elle a eu besoin d’une assistance respiratoire. Elle en a encore pour 15 jours. "Je craignais justement la respiration, je suis asthmatique mais c'est ponctuel. Mais là, avoir besoin [d'une aide respiratoire], c'est un coup coup au moral et physique", explique-t-elle. "Après il faut être patient et se remettre en forme tout doucement". C'est la fille vaccinée de Billy et Vaihere qui a pu s’occuper d’eux.

rescapés du covid
©Polynésie la 1ère

 

Un autre contaminé du covid, que nous appellerons Teva, a également crû qu’il allait mourir. Sportif et sans antécédents médicaux, il ne pensait même pas être touché par la maladie. Maux de tête intenses, de gorge et courbatures. Des symptômes qui l'ont empêché de dormir les 5 premières nuits. "C'était pénible et difficile à vivre", dit-il.

Vite se faire vacciner

 

Aucun de ces rescapés du covid n’était vacciné. Heureusement, Teva a pu compter sur sa femme, atteinte du covid, mais pas gravement. Elle a pu s’occuper de lui et de leur enfant, tandis qu’il restait 15 jours sous oxygène, sur le sofa de la terrasse.

Aujourd’hui, chacun de ces convalescents veut être vacciné au plus vite.