Une chaise en mémoire des 300 poilus tahitiens morts pour la France

histoire tahiti
Une chaise en mémoire des 300 poilus tahitiens morts pour la France
Une chaise en mémoire des 300 poilus tahitiens morts pour la France ©Polynesie La1ere
Afin de commémorer le centenaire de l’armistice mettant un terme à la 1ère guerre mondiale en novembre prochain, le musée In flanders field de la ville d’Ypres rassemble des chaises réalisées par des menuisiers des 120 pays engagés dans le conflit.
Entreprise originale de la ville Belge d’Ypres dans les Flandres où se sont déroulés de très meurtriers combats durant la première guerre mondiale.

Afin de commémorer le souvenir de la grande guerre, les associations d’anciens combattants et la municipalité ont décidé de rassembler en un même lieu 120 chaises provenant des 120 pays engagés dans le conflit entre le 28 juillet 1914 et le 11 novembre 1918.

Ces chaises symbolisent les places laissées vides par les soldats tombés au front. Les historiens estiment à 18.6 millions le nombre de personnes tuées pendant la première guerre mondiale dont 9.7 millions de militaires. Un millier de Polynésiens a participé au conflit, trois cents d’entre eux ne sont jamais revenus.

Une chaise en mémoire des 300 poilus tahitiens morts pour la France
Une chaise en mémoire des 300 poilus tahitiens morts pour la France