publicité

Charles Villierme perd la présidence de la fédération internationale de Vaa

C’est la guerre au sein de la Fédération Internationale de Vaa !
Le Tahitien Charles Villierme a été la cible en Australie, d’une motion de défiance le destituant de ses fonctions de président.

© POLYNESIE 1ERE
© POLYNESIE 1ERE
  • HYK, TL
  • Publié le , mis à jour le
Sur les 22 pays appartenant à la FIV, 14 pays étaient présents lors du vote. 8 ont voté pour, 5 se sont abstenus dont Tahiti, et 1 a voté contre, la Nouvelle Calédonie. De son côté, Charles Villierme conteste la validité de cette motion, prétextant que les élections pour renouveler la présidence de la Fédération Internationale, sont prévues l’année prochaine.
Selon lui, la représentante de la Nouvelle Zélande et de l’Angleterre ont décidé de passer en force et de faire un putsch pour le destituer.
Objectif de ces 2 pays, transformer la Fédération Internationale de Vaa en une corporation avec des actionnaires.
Charles Villierme clame haut et fort aujourd’hui qu’il est toujours président de la FIV. Il s'exprime au micro de Tauarii Lee.

Charles Villierme


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play