polynésie
info locale

Charlie Hebdo : à Tahiti comme en métropole, le plan Vigipirate a été renforcé

attentats tahiti
Charlie Hebdo : à Tahiti comme en métropole, le plan Vigipirate a été renforcé
Illustration ©rue89
En métropole, Vigipirate a été relevé d’un cran, au niveau « alerte attentat » dans deux régions. En Polynésie, comment se traduit ce plan Vigipirate ? 
Le détail avec Marie BAVILLE, la directrice de cabinet du haut-commissaire.





Pour Marie Baville, directrice de cabinet du haut-commissaire, le niveau de vigilance et d'attention est moindre qu'en métropole, puisqu'il n'y a pas les mêmes risques. Néanmoins, les forces de l'ordre restent attentives à toute réaction individuelle non contrôlée. De même que les services de l'Etat qui mettent en oeuvre tous les moyens pour éviter un risque d'attentat.
En outre, tout un chacun et en particulier les sociétés de sécurité doivent faire attention aux comportements anormaux et les signaler au numéro 17.

Marie Baville est au micro de Miri TUMATARIRI :

Charlie Hebdo : à Tahiti comme en métropole, le plan Vigipirate a été renforcé


La traque des deux principaux suspects de l’attentat se poursuit dans le nord de la France. Des hommes du Raid et du GIGN, deux unités d’élite de la police et de la gendarmerie, sont toujours à la recherche des frères Kouachi, les principaux suspects de l’attentat.
La nuit est tombée en métropole, et les opérations continuent dans une zone qui va de Villers Cotterêts, dans le département de l’Aisne, à Crépy en Valois, dans l’Oise. Cinq hélicoptères vont appuyer les gendarmes et les policiers.
Chérif et Saïd Kouachi ont été repérés ce matin dans une station-service proche de la ville de Villers-Cotterêts, à environ 80 km au nord-est de Paris.
Publicité