publicité

La chasse à la malbouffe est ouverte

Après la taxe sur le sucre, le Pays lance la charte d'engagement au progrès nutritionnel pour inciter les industriels locaux a produire moins gras et moins sucré.

La chasse à la malbouffe est ouverte © Polynesie La1ere
© Polynesie La1ere La chasse à la malbouffe est ouverte
  • FK / HL / CM
  • Publié le , mis à jour le
Afin de lutter contre l’obésité et le diabète qui frappent très durement la société polynésienne, le gouvernement du pays a décidé voila quelques mois d’encourager les industriels à mettre moins de sucre dans leurs produits.  

Le Pays a en conséquence décidé d’appliquer une taxe de 30 francs pacifique sur le kilo de sucre importé. Cette taxe a finalement été abaissée à 20 cfp pour ne pas trop sanctionner certaines sociétés. 

Aujourd'hui le Pays lance un nouveau projet : une charte d'engagement au progrès nutritionnel. Elle est basée sur le volontariat des industriels et en appelle en quelque sorte à leur sens civique.
La chasse à la malbouffe est ouverte
La chasse à la malbouffe est ouverte


Lundi prochain, l'OMS lance une grande enquête en Polynésie sur les maladies non transmissibles comme le diabète, le cancer ou les maladies cardiovasculaires et respiratoires qui sont les premières causes de mortalité en Polynésie. Plus de 4 000 participants seront testés dans toute la polynesie.
Marie Christine Depaepe :
La chasse à la malbouffe est ouverte
La chasse à la malbouffe est ouverte

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play