Chikungunya : 61600 cas / 15 décès

santé tahiti
Faits marquants 2014 : le Chikungunya
©Polynesie1ere
Le bureau de veille sanitaire vient de publier son bulletin hebdomadaire. Le Chikungunya cède du terrain mais il y a déjà 15 décès liés au virus. Et plus de 50% des patients consultent pour des formes aiguës dans les semaines qui suivent la primo-infection. 

L’ épidémie est en phase de décroissance sur l'ensemble des archipels, plus fortement marquée sur Tahiti et Moorea. On estime à près de 61600* le nombre total de cas ayant consulté pour des signes cliniques de Chikungunya en Polynésie Française depuis la déclaration de l'épidémie. On note également une baisse aux Îles sous le vent et aux Tuamotu Gambier .Aux Marquises ainsi qu'aux Australes la circulation du virus semble persister. Le taux d'attaque cumulé a dépassé les 20% de la population dans tous les archipels excepté aux Australes.
Dans les Tuamotu-Gambiers, 36 des 50 îles habitées, pour  lesquelles des informations sont disponibles,ont été touchées par l'épidémie de Chikungunya. Le nombre de consultations pour formes post-aigües continue sa progression sur le territoire, celui-ci est estimé après de 50% des personnes atteintes du Chikungunya.

*Estimation réalisée à partir des données  des médecins du réseau sentinelle élargi-données non consolidées

Depuis le début de l'épidémie, 867 cas ont été hospitalisés avec une notion de Chikungunya (jusqu'en S52), parmi ces hospitalisations 203 ont duré moins de 24H.
Un nouveau décès nous a été signalé en S02, chez un homme de 80 ans présentant des comorbidités et résidant sur Raiatea, ce qui porte à 15 le nombre total de décès

Dans la région, l'épidémie est toujours en cours dans les Samoa Américaines, les Samoa ainsi qu'à Tokelau. En Nouvelle Calédonie : 50 cas ont étédétectés dont 4 autochtones.

Source : bulletin de veille sanitaire

Les Outre-mer en continu
Accéder au live