Compétition de MMA : une première au fenua

mma tahiti
MMA
©Polynésie la 1ère

C'est une première au fenua.... Une compétition avec les règles du MMA amateurs est organisée le 12 juin. Les différents clubs de Tahiti préparent donc leurs athlètes aux prochains combats. Rencontre 

Julian, 23 ans, originaire de la presqu’île de Tahiti. Boxe anglaise, jiu jitsu, muay thai : le garçon est un touche à tout. Il est à l’affiche du 2ème combat phare de la soirée et c’est la première fois qu’il entrera officiellement dans l’octogone en MMA. "C'est un de mes objectifs de vie. Et, là, enfin je vais pouvoir le faire, enfin c'est légalisé en Polynésie", confie l'athlète. 

Bernard, 34 ans, force de la nature. Il a lui aussi un beau CV dans les arts martiaux, et notamment le jiu jitsu brésilien. Dans le MMA, être capable de combattre au sol est essentiel. "Je me suis préparé bien comme il faut pour pouvoir faire un beau combat.

Tous les deux font partie du club Te Aro MMA, fondé par Keoni Terorotua. Le 12 juin, ils seront cinq à représenter la salle. Après plusieurs semaines d’entraînement intenses, tous ont le même état d’esprit. "Ça va être leur première fois, ils ont tous faire leur début en MMA (...) Aucun d'entre eux ne stresse", souligne Keoni Terorotua. Moehau, un des compétiteurs, se dit très confiant : "avec les entraînements qu'on fait tous les jours, on ne peut être que confiant".

 

"On y est enfin après toutes ces années d'attente"

Raihere Dudes

 

Dans l’histoire du sport local, c’est la première fois qu’aura lieu au fenua, une compétition avec les règles du MMA amateurs. Des règles officielles qui énumèrent près d’une trentaine de coups illégaux. La sécurité des combattants sera donc une des priorités de l’organisation. 

La constitution des affiches, la Fight Card comme on dit, a été confiée à Raihere Dudes, qui présentera lui douze combattants de sa team. "Je suis super content. J'ai toujours bataillé pour que la discipline avance sur le territoire. Et là de voir qu'avec la fédération ça bouge vraiment, on y est enfin après toutes ces années d'attente, ça ne peut qu'être bénéfique pour nous tous". 

Après la soirée du 12 juin, les organisateurs ont dors déjà retenu deux dates : au mois d’août et au mois d’octobre pour d’autres compétitions de MMA amateurs, et peut-être, qui sait, quelques revanches.