Concession de l’aéroport de Tahiti Faa’a, où en est le dossier?

transports tahiti
Concession de l’aéroport de Tahiti Faa’a, où en est le dossier ?
©Polynésie.la1ère / Flickr/ jshyun
Le pays vient de récupérer la concession des aéroports de Bora Bora, Rangiroa et Raiatea. La concession de l’aéroport de Tahiti Faa’a doit aussi être renouvelée, un dossier en attente retardé par la crise sanitaire. Où en est-on aujourd’hui ?
 
Depuis le 1er octobre, le Pays a officiellement récupéré les aérodromes de Bora Bora, Raiatea et Rangiroa. A la clé du transfert de compétences de l'Etat à la Polynésie, des compensations financiéres comme le prévoit la loi organique statutaire de février 2019. Ce sera 1 milliard 8 d'investissements pour 2021-2022. La gestion des 3 plateformes reste confiée à ADT aéroports. Pour 2 ans, le temps de renouveler la concession.

Le Pays a aussi demandé le transfert de l'aéroport international de Tahiti-Faaa. Où en est-on aujourd'hui du dossier? A cause du coronavirus, il a pris du retard.Le nom du futur concessionnaire devrait être connu au cours du 1er semestre 2021.
 

Rappels 

  • 2017: la justice annule la concession de l'aéroport de Tahiti- Faa'a que détient ADT depuis 7 ans. Elle est jugée irrégulière en raison de l'absence de mise en concurrence. ÁDT reste toutefois transitoirement gestionnaire en vertu du principe de continuité du service public.
  • 2018: le président Fritch demande le transfert au Pays des 4 aérodromes Bora, Raiatea, Rangiroa et Tahiti Faa'a. La Polynésie veut avoir tous les atouts en main pour piloter son développement économique et touristique. 
Un 1er appel public à concurrence est lancé pour les 4 plateformes. Il est abandonné suite à l'annonce en février 2019 par l'ex-ministre des outre mer, du transfert au Pays, des 3 aérodromes des îles. Dans la foulée, le 15 novembre: la procédure est relancée pour le seul aéroport de Tahiti Faa'a. 
 

Un marché juteux de 155 milliards


4 candidats sont sur les rangs: l'actuel concessionnaire, 2 opérateurs européens et mondiaux, un opérateur local, la CCISM avec un consortium regroupant des partenaires privés et les communes de Papeete, Faa'a et Punaauia. L' Etat devait faire son choix à la fin de l'année. Et la concession débuter en 2022. Seulement, la crise sanitaire est passée par là. La remise des offres est repoussée au 2 novembre. Le dialogue compétitif -avant la décision finale-  devrait se tenir au siége de la direction de l'aviation civile à Paris, dans le courant du 1er trimestre 2021 voire même au début du second.
 

La concession est prévue cette fois, sur 40 ans et non plus 30


Pour les aérodromes des íles, le plan d'investissement prévoit leur remise aux normes et la réfection des pistes de Raiatea et de Rangiroa. La Polynésie demande l'accompagnement de l'Etat pour faire de Rangiroa, un aéroport de dégagement. De Bora Bora, un petit aéroport international. Pour Tahiti Faa'a construit dans les années 60, il s'agit non plus de le réaménager mais bien de l'agrandir et de le moderniser.

La Polynésie voudrait ouvrir des liaisons directes vers la region Pacifique et l'international depuis certains aérodromes des Îles afin de désengorger Tahiti Faa'a et dynamiser le tourisme dans les archipels. 

 

Aéroport de Tahiti Faa'a



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live