Confinement en France: la Polynésie consultée pour la mise en place localement

coronavirus tahiti
Le drapeau de la Polynésie française
©Christophe Marquand
La ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé dans un tweet que les territoires compétents en matière de santé publique seront consultés pour ces mesures, dont le chef de l'Etat avait annoncé l'application en Outre-mer comme en France à partir de mardi.
Le président de la République l'a bien précisé, lundi, lors de son allocution. La restriction des déplacements, limités aux "trajets nécessaires", et l'interdiction des rassemblements hors du foyer familial pendant au moins deux semaines à compter de mardi midi s'appliqueront aussi en Outre-mer.

Une information confirmée, puis précisée par la ministre des Outre-mer Annick Girardin dans une série de tweets. La Polynésie, comme la Nouvelle-Calédonie, restent bien des cas à part.
    Le Haut-commissaire de la République doit s'exprimer ce lundi à 12H30 pour préciser les modalités d'application de ces mesures en Polynésie. Un point presse de la Présidence du Pays, prévu initialement à 11H, avait avant cela été reporté.

Les "mesures de confinement" prises par le gouvernement sont celles "qui s'imposent" pour "protéger les Français" face à l'épidémie causée par le nouveau coronavirus, a précisé le ministre français de la Santé Olivier Véran lundi, dans la foulée de l'allocution d'Emmanuel Macron.

Pas plus de 5 contacts par jour

"N'entrez pas en contact avec plus de cinq personnes par jour. Chaque contact évité peut être une vie sauvée", a-t-il écrit dans un message sur Twitter alors que le président Macron a annoncé une restriction sévère des déplacements de la population pendant au moins deux semaines.

Le ministre de la Santé a évoqué explicitement des "mesures de confinement" dans son message, terme de "confinement" que le président de la République Emmanuel Macron n'a pour sa part pas employé lors de son intervention télévisée.

Emmanuel Macron avait annoncé que les "déplacements ser(aient) fortement réduits pour 15 jours au moins" à partir de mardi à midi pour "limiter au maximum les contacts" et lutter contre l'expansion du coronavirus.

Déplacements limités au maximum

Il ne sera ainsi plus possible de "retrouver ses amis ou aller au parc" et "seuls doivent demeurer les transports absolument nécessaires", "pour se soigner", faire ses courses ou encore "aller au travail quand le travail à distance n'est pas possible", a détaillé le chef de l'Etat, précisant que "toute infraction à ces règles sera sanctionnée".

"C'est peu cinq personnes, si vous êtes allés faire une course alimentaire, ça veut dire que vous ne faites rien d'autre", a pour sa part souligné sur TF1 le ministre Olivier Véran.

"Ça veut dire que vous restez chez vous sauf quand vous êtes véritablement obligés de sortir ou pour aller chercher de quoi vous alimenter ou pour des raisons sanitaires par exemple, ou pour aller travailler lorsque le télé-travail ne peut pas être mis en place et que votre métier est essentiel", a-t-il ajouté.

"Ces réductions de contacts, c'est quelque chose que nous demandons aux Français, c'est le moyen efficace de lutter contre une épidémie qui progresse dans notre pays et dans les pays voisins", selon M. Véran.