Heiva va'a : Faanui et Teva mènent la course

va'a tahiti
Courses du Heiva : Faanui et Teva mènent la danse
Faanui, premier chez les juniors. ©Polynésie la 1ère
La toute première course marathon des festivités du Heiva s’est déroulée ce matin à Pirae. Près d’une trentaine d’équipages étaient présents, des équipes féminines, et des juniors principalement. Les juniors ont mené la danse, c’est l’équipe de Faanui à Bora Bora qui s’est imposé au scratch.

L'équipe junior de Faanui s’est imposée à l’issue d’un parcours moins long que prévu en raison des conditions météo. Résultat, environ un tiers de la course a été amputé par sécurité. Une décision prise juste avant la course.

Du coup au lieu de partir de Taaone et de faire demi-tour au niveau du motu Martin, les rameurs ont pu rebrousser chemin à la balise de la pointe Vénus.

Courses du Heiva : Faanui et Teva mènent la danse
Faanui a filé vers la victoire. ©Polynésie la 1ère

 

Tout le long, les jeunes de Bora Bora étaient en tête de course au coude à coude avec EDT junior. A la remontée, face au vent, il fallait l'effort, et au retour, c’est finalement Faanui qui a pris l’avantage dans le surf. Tout s’est joué sur le fil.

Ecoutez Vairoa Teraiharoa, membre de l’équipe Faanui junior de Bora Bora :

Faanui

 

Et chez les dames, malgré un départ un petit peu difficile, Teva s’est rapidement imposé à l’aller jusqu’à prendre plus de 500 mètres d’avance sur les deux équipes de Ihilani Va’a qui complètent le podium. Écoutez Hinatea Bernadino capitaine de Teva puis Vaimiti Maoni, de Ihilani Va’a :

Hinatea et Vaimiti

 

Courses du Heiva : Faanui et Teva mènent la danse
Teva, premier chez les dames. ©Polynésie la 1ère

 

Courses du Heiva : Faanui et Teva mènent la danse
©Polynésie la 1ère

 

Demain matin à 8h le départ du faati moorea sera lancé pour une quarantaine de rameurs seniors et vétérans. Au programme, le fameux faaati Moorea la course la plus longue du calendrier. Soit 93 kilometres, et environ 7h de course.

Courses du Heiva : Faanui et Teva mènent la danse
©Polynésie la 1ère