publicité

Le couvre-feu, la solution pour endiguer la délinquance juvénile ?

Comment lutter contre la délinquance ou les incivilités dans les centres villes le soir ? Le gouvernement a dans ses cartons un projet de couvre-feu pour les mineurs entre 22h et 6h.

© Polynésie la 1ère
© Polynésie la 1ère
  • Polynésie la 1ère, David Couanon, Ismael Tahiata, Mirko Vanfau
  • Publié le , mis à jour le
Édouard Fritch l’a annoncé le 18 mai dernier, le jour de son élection : il entend mettre en place un couvre-feu pour les enfants et les adolescents. Les mineurs n’auraient pas le droit de circuler dans la rue entre 22h et 6h.

Certaines communes comme Papeete ou Arue appliquent déjà des mesures de cet ordre. Est-ce efficace ? Pour le savoir, nous nous sommes rendus à Arue, samedi soir. Depuis plusieurs années, la mairie organise des patrouilles nocturnes. Le couvre-feu de 22h, les mutoi l’appliquent déjà dans les faits. Une mission de prévention  au contact de la population qui semble payer. De l’aveu même des mutoi,  Arue est une des communes les plus tranquilles de Polynésie.
 
Le couvre-feu, la solution pour endiguer la délinquance juvénile ?
Le couvre-feu, la solution pour endiguer la délinquance juvénile ?

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play