Covid-19, inquiétude autour de l'arrivée des nouveaux fonctionnaires

coronavirus tahiti
Une pétition contre l'arrivée des fonctionnaires
©avaaz.org
Teiki Huukena, citoyen des Marquises lance une pétition pour empêcher l'arrivée des nouveaux fonctionnaires d’État. Il craint que ces nouveaux mutés apportent le covid-19 dans leurs bagages.

 

« Non à la propagation du virus en Polynésie. Non aux mutations des fonctionnaires d’État »


Ces revendications font l’objet de la pétition lancée depuis mercredi soir sur avaaz.org par Teiki Huukena, citoyen des marquises. En pleine crise sanitaire et à 2 mois de l’arrivée probable de milliers de fonctionnaires de l’état en Polynésie, le tatoueur marquisien propose une solution alternative pour protéger les polynésiens. 
 

Maintenir en poste les fonctionnaires actuels


Il s’agirait pour les nouveaux enseignants de rester en métropole tandis que leurs collègues poursuivraient leur mission une année supplémentaire. Le citoyen marquisien rajoute que l’état ferait des économies en coût de transport et en hébergement pour les nouveaux enseignants. 
Pétition
©avaaz.org

Conditions d'entrées plus strictes


Les conditions d’entrée en Polynésie française à toute personne en provenance de l’extérieur, de métropole notamment ont été modifiées en conseil des ministres.
Dans la perspective d’un retour plus important de Polynésiens et de fonctionnaires de l’État dans les prochaines semaines, le gouvernement ajuste ses règles de quarantaine, car ce sont près de 1700 enseignants accompagnés de leurs familles qui sont attendus en juillet en Polynésie. Il faut rajouter à cela, une bonne centaine de gendarmes mobiles, mais également les résidents polynésiens bloqués en France depuis le 20 mars. Un total de 3000 personnes attendues d’ici le mois d’Août.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live