Deuil suite au covid-19 : trouver un soutien psychologique au Fare tama hau

coronavirus tahiti
Covid-19 : soutien psychologique Fare tama hau
Abel Benoît s'est rendu au Fare tama hau pour trouver un soutien psychologique. ©Polynésie la 1ère
Comme faire le deuil, quand le covid bouleverse nos rites funéraires ? Pour aider les familles dans le besoin, le Fare tama hau a mis en place un dispositif de soutien psychologique. Les premières consultations ont débuté lundi.

Daniel Benoît, guitariste émérite du fenua, nous as quittés le 9 août dernier. Son fils Abel n’a pas pu lui dire adieu à cause des mesures sanitaires. Pour pallier ce manque, il s'est rendu au Fare Tama Hau pour consulter et trouver un soutien psychologique.

Une étape qui compte énormément pour lui. "J’espère arriver à continuer à penser à mon père et à transmettre son souvenir, mais sans que ce soit douloureux. Pour le moment c’est douloureux de penser à lui. Et j’aimerais arriver à continuer ma vie tout en ayant mon père avec moi. Mais voilà pour vraiment m’ôter cette part de douleur...", dit Abel, bouleversé.

Ce dispositif de soutien psychologique vient renforcer celui déjà existant à l’hôpital de Taaone. Comme Abel, le Fare Tama Hau a reçu une dizaine de demandes depuis lundi.

"Comme on est tous dans la peine et dans la douleur, il y a des mots qu’on n'ose pas employer entre nous, pour ne pas remuer le couteau dans la plaie ou pour ne pas aggraver la douleur des autres. Donc il y a beaucoup de choses qu’on garde pour soi. Et c’est là où je compte beaucoup sur le soutien psychologique et cette relation plus neutre pour pouvoir vraiment exprimer des mots que je n’ose pas dire au sein de ma famille", ajoute-il.

Parler

 

En plus des consultations individuelles, le Fare Tama Hau propose des groupes de paroles le mardi après-midi et le jeudi matin. Un soutien primordial pour les 274 familles endeuillées par le covid depuis le mois d’août. 

Covid-19 : le nécessaire soutien psychologique après un deuil
Maimiti Florentin, psychologue au Fare tama hau. ©Polynésie la 1ère

"Les conditions particulières de décès liés au covid empêchent de suivre les rites funéraires normalement, qui sont très importants dans le processus du deuil. Et ce n’est pas toujours au moment du décès que l’on se rend compte qu’on a besoin d’en parler. C’est parfois quand l’absence [commence] à bien se faire sentir, à peser. C’est peut-être après qu’on besoin de rencontrer un professionnel, d’en parler, en dehors parfois de la famille", explique Maimiti Florentin, psychologue clinicienne du Fare Tama Hau.

 

Il n’y a pas de limite d’âge pour bénéficier de ce dispositif. Il suffit de prendre rendez-vous par téléphone (40 48 80 30 ou le 40 48 80 50). Le Fare Tama Hau est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h.