Cyril Tetuanui: "On exerce les compétences sociales du pays à sa place !"

vie locale tahiti
congrès
©P.1ère
Le 26ème congrès des communes s’ouvre aujourd’hui pour 4 jours à Pirae. Il s’agit de permettre aux 48 collectivités polynésiennes de devenir de véritables acteurs économiques et auprès du pays. 
Les communes dénoncent un manque d'écoute et de considération dans leurs missions de proximité. Trop peu associées, selon elles, aux discussions en matière de développement du fenua. 
«Cyril Tetuanui : on exerce les compétences sociales du pays à sa place » -Hélène Harte / Hiro Tertorotua + interview de Frédéric Teriiatetoofa, 2e vice président du syndicat pour la promotion des communes

Pour Cyril Tetuanui, Président du S.P.C., "il y a un problème au niveau du social. On exerce les compétences du Pays à sa place. Il y a plusieurs thèmes dont on va débattre à ce sujet entre tavana".

Des communes "relais de proximité"

Lors de ce 26ème congrès, il sera également question des moyens des mairies avec la fiscalité communale, ou encore l'assise foncière qui pèse dans les projets de développement. Ivana Surdacki, directrice adjointe au Syndicat pour la Promotion des Communes précise que "ce sont des choses qui se font depuis plusieurs années et aujourd'hui, avec la crise économique, elle se précipitent. La commune est vraiment le relais de proximité avec la population. Quand un citoyen a un problème, il va voir le maire. Derrière le tavana, on ne se sait pas à quelle institution s'adresser. Forcément le maire a été amené à prendre des dispositions ou des mesures en ce sens. Il serait temps que les compétences soient, peut-être transférées, mais on en est pas là, on est plutôt sur une collaboration avec le Pays".

congrès2
23ème congrès des communes (archives) ©SPC

Les travaux menés depuis 6 mois sur l'inter-communalité seront également présentés.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live