Dans les coulisses d'un feu d'artifice réussi

vie locale tahiti
artifice 1
©P.1ère
Plusieurs milliers de personnes ont assisté au show tiré hier depuis le Tahiti Nui 8. Pendant 20 minutes, il a illuminé le ciel de Papeete. Comment crée-t-on de tels effets ? Quel est le poids des bombes qui explosent ? Qu'est ce qui n'a pas marché ? Révélations sur les secrets de la pyrotechnie.
Combien de bombes ont explosé hier soir ?
Plus de 1000 bombes étaient amassées à bord du Tahiti Nui 8. A 95% elles explosent, le spectateur ne se rend donc pas compte de celles qui font "pscchhh"
Rien que le bouquet final exige 600 explosions. Le mécanisme est informatisé et l'impulsion est électrique. Plus les bombes sont grosses et qu'elles montent haut, plus elles mettent du temps à exploser. Le retard peut atteindre entre 2,4 et 3,5 secondes. Pour un calibre de 250 mm de diamètre, comptez 8 kilos à envoyer de 80 à 250 mètres de hauteur !  Effet garanti.

feu
L'inventaire méthodique ne doit oublier aucun "tableau" du spectacle, après le débarquement du matériel


Quel est le coût du spectacle ?
La Présidence aurait commandé pour environ 2,4 Millions de FCP de feux d'artifice, ce qui correspond au prix moyen d'un spectacle pyrotechnique équivalent d'une préfecture de département, en Métropole. Le prix comprend le montant de l'assurance qui est important, compte tenu des risques (flammèches qui peuvent retomber sur les spectateurs, bombes qui retombent sans avoir explosé). C'est pourquoi le bateau était situé à 250 mètres très précisément de la rade.

feu
L'orientation des fusées se décide sur place


Combien de temps a-t-il fallu pour l'installer ?
Les préparatifs ont commencé une semaine auparavant mais les artificiers, dont un jeune retraité de la célèbre société Ruggieri, Dominique JOURDAINNE, étaient sur le fenua début Juin pour les premiers repérages. Même après 400 spectacles à son actif à travers la France (Carcassonne, le Festival de Cannes, le 14 Juillet aux Champs Elysées) et à travers le monde, Dominique JOURDAINNE considère chaque show comme une création originale. "Pour le texte d'entrée qui parlaient des 4 éléments, mais aussi l'argent ou l'amour, on a illustré la mer avec du bleu et du vert". Les embrasements aquatiques sont obtenus avec des torches nautiques qui sont expulsées du bateau et qui s'éclairent, par salve de quarante.

feu
En cas de temps incertain protection nécessaire jusqu'au coup d'envoi.


Le matériel professionnel utilisé pour ce spectacle est-il disponible en vente pour le grand public ?
La réponse est évidemment non. Le seul point commun est l'utilisation de plusieurs centaines de chandelles, hier soir, qui produisent les effets traçants de comètes, ils sont empilés les uns au dessus des autres dans un tube en carton de 6 centimètres qui peut rappeler les boitier en "kit" vendus dans les rayons spécialisés à l'occasion des fêtes de fin d'année, à diamètre inférieur bien sûr. L'artificier, hier, était placé dans une coursive du bateau afin d'éviter lui aussi les retombées.

feu


Est-ce que le show pyrotechnique était au point ?
Dominique JOURDAINNE avoue qu'il a eu quelques problèmes de synchronisation avec la musique diffusée par les hauts parleurs sur le quai, au début du spectacle. Pour le reste, tout est affaire de précision chirurgicale: orientation des mortiers (l'angle est calculé au millimètre près) avec le risque supplémentaire de tirer sur un bateau: "on a toujours peur qu'une bombe tombe sur la coque et l'abimer". 19/20 hier soir donc ? Cela fait depuis 2003 que le ciel de Papeete n'avait pas eu droit à une telle fête.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live