De Erima à Aorai, un sentier en cours de finition

nature polynésie française
aorai
©pol 1ere
Un sentier reliant la montagne d'Erima au deuxième refuge du Mont Aorai...c'est le pari fou que s'est lancé un groupe de copains surnommé la bande à Francis.. Le sentier est en cours de finition, plus qu’un kilomètre à défricher, avant de d’atteindre le refuge du Mont Aorai.


En montagne il y a deux catégories de personnes. Celles qui ouvrent les sentiers et celles qui les suivent. Damien et ses amis se surnomment la « Bande à Francis ». Avec de simples outils, ils ont tracé un chemin de 6 kilomètres parmi ces champs de fougères à la tige très coriace, les Anuhe. Un travail titanesque.

aorai
La bande à Francis ©pol 1ere

La piste révèle d’autres secrets. Pendant l’ascension, elle passe par un marae. Lieu sacré des polynésiens, sa présence révèle que le sentier était déjà pratiqué aux temps anciens.

aorai
un marae, lieu sacré sur la piste ©pol 1ere

 

La piste aurait servi il y a fort longtemps. Pas de date précise, mais un nom: Te ara o te Tupuna … le chemin de nos ancêtres. Le seul indice, ce sont ces « auti »…

aorai
« on en voit tout le long, on sait que ce n’est pas arrivé naturellement parce qu’ils sont bien alignés… c’était le système de balisage de nos ancêtres.. certains venaient de Mahina pour rejoindre l’Aorai.. » explique un randonneur ©pol 1ere

 

Pour rejoindre les sommets, il faut choisir. Entre sillonner des crêtes ou emprunter le vallon. Si vous passez par la forêt, vous aurez la fraicheur des arbres certes, mais aussi une dizaine de mètres de falaise à grimper. 

aorai
les cordes aident à l'escalade ©pol 1ere

 

Le Mont Tuatahi culmine à 1276 mètres. Il se mérite car le chemin d’accès est étroit, les crêtes font parfois moins de 50 cm de large. La nature offre ses trésors, des espèces de plantes de montagne endémiques.

La bande à Francis retournera terminer son travail herculéen, au rythme d’une heure pour défricher 100 mètres. Il leur reste environ 1 kilomètre de sentier à tracer, avant de pouvoir relier les hauteurs de Erima aux refuges du Mont Aorai. 

Regardez le reportage de Kaline Lienard et Hubert Liao: