De la cocaïne au restaurant

justice tahiti
Cocaïne
©AFP
L’affaire de trafic de cocaïne mêlant le restaurant « l’Entrecôte » de Faa'a et de l'Ô Restaurant est examinée par le tribunal de Papeete ce mardi. Les réquisitions du procureur sont tombées.
C’était un réseau de trafic de cocaïne entre le Panama et Tahiti démantelé par les enquêteurs de la gendarmerie en 2013. Onze personnes sont concernées dont deux restaurants de la place : l’Entrecôte et l’Ô Restaurant. L'affaire part du premier cité, qui a fait l'objet d'une surveillance téléphonique.
De la cocaïne au restaurant - Shiquita Darrouzes / Jacques Damour

tribunal
©Polynésie 1ère
La tête présumée du réseau, J.C, a écoulé 380 grammes de cocaïne à Tahiti, entre avril 2014 et janvier dernier, sans qu'on connaisse véritablement l'origine de la drogue. Le ministère public a requis 5 ans de prison ferme assortis d'un mandat d'arrêt.
T. R, récidiviste, jugé pour avoir rapporté 40 grammes de cocaïne (indépendamment de J.C) risque lui aussi 5 ans se prison. Il est maintenu en détention.
E. H, serveuse au restaurant l'Entrecôte est soupçonnée d’avoir vendu de la cocaïne. Le procureur a requis 2 ans de prison ferme pour vente.
C. F, intermédiaire de T.R risque 2 ans ferme pour vente et consommation.
C.R, co-gérant de l'Entrecôte pourrait prendre 2 ans ferme pour achat, revente et consommation.
Des peines de 6 mois de prison avec sursis ont aussi été requises pour 6 autres prévenus, consommateurs selon l’enquête.
 
Les plaidoiries ont démarré ce mardi 7 juillet, à 13h.00 et les délibérés tomberont le 20 août. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live