De moins en moins parlées, il était temps de parler des langues polynésiennes

culture tahiti
De moins en moins parlées, il était temps de parler des langues polynésiennes
©Polynésie 1ère
Le séminaire sur les langues polynésiennes s’achève ce soir à la maison de la culture. Le constat et simple : elles sont de moins en moins parlées, surtout par notre jeunesse. Il était temps d'en parler justement afin de trouver des solutions aux problèmes.



Quels sont les meilleurs moyens pour assurer au mieux la survie des langues polynésiennes ? Hier, les spécialistes en ont débattu car les enjeux sont importants face à la mondialisation. Dans ce cas, il semble nécessaire pour donner envie aux jeunes d'apprendre leur langue maternelle, d'utiliser leurs propres outils.

Ecoutez Heipua Teuira-Van Bastolaer :

De moins en moins parlées, il était temps de parler des langues polynésiennes

A 18h30,  il y aura notamment une conférence publique sur la transmission des langues au sein des familles… Le séminaire Te Reo, c’est donc jusqu’à ce soir à la Maison de la culture.

De moins en moins parlées, il était temps de parler des langues polynésiennes
©Polynésie 1ère

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live