polynésie
info locale

De plus en plus de jeunes et de matahiapo se retrouvent à la rue

social Tahiti
Un artiste peint les rêves des SDF de Los Angeles
Une maison est dessinée à côté d'un sans-abri à Los Angeles (Californie), sur une photo publiée sur le compte Instagram du "street artist" Skid Robot, en novembre 2013. ©SKID ROBOT / INSTAGRAM
Ils font désormais partie du paysage urbain : les SDF sont de plus en plus nombreux dans les rues de la capitale, notamment les jeunes et les matahiapo. Les raisons sont multiples.
400 personnes dorment dans la rue à Tahiti. C'est le chiffre à retenir d'un rapport réalisé par un collectif d'associations, rapport qui a été remis à Edouard Fritch cette semaine.
Les mineurs sont de plus en plus touchés par l'exclusion. Ils ne sont pas les seuls. Les matahiapo sont également concernés par ce phénomène.
Pour Roland Clavreul de la Croix-Rouge, de nombreux facteurs expliquent cette situation. 
Le principal, la rupture familiale à cause de la violence, de l'alcool ou du paka. Ce qui provoque le départ des jeunes et des moins jeunes des structures familiales, de plus en plus difficiles.
Il y a aussi le contexte socio-économique actuel où beaucoup de jeunes sans travail se retrouvent à la rue.

Ecoutez Roland Clavreul :

Jeunes et matahiapo dans la rue

 

Publicité