Découvrez Jan Kounen, le 12ème président du jury

cinéma tahiti
kounen
©(D.R.)
Lundi matin, tous les membres du jury et les réalisateurs de documentaires étaient présentés à la presse. L’occasion de rencontrer le président du jury, Jan Kounen. Avant d’entamer les projections, le réalisateur a pu nager avec les raies et les requins hier, à Moorea.
Ses premières impressions ? "Franchement, c'est la plus belle entrée en matière que j'ai vécue dans un festival. C'est à dire qu'on vient voir des films et que tout d'un coup on se retrouve à l'intérieur d'un film ! Là je fais un film en ce moment sur Leina Sato qui nage et qui est apnéiste, qui est enceinte, et qui va nager avec des cachalots, les dauphins, les baleines, et donc j'ai quand même fait pas mal de plongées ces derniers temps, mais d'arriver d'un coup comme ça, de descendre là où on a pied, et d'être entouré d'une quinzaine de requins et de raies qui essayent de vous grimper dessus dans un endroit sublime qui est l'archétype de l'équilibre: on se croit sur une autre planète. J'ai donc plongé un petit peu. Après cette journée à Moorea, j'accepte l'idée d'aller dans une salle de cinéma tous les matins mais peut être que j'irai (NDLR: mettre les pieds dans l'eau) autour de l'hôtel ?

Ecrivain, scénariste, producteur ou auteur, quel est le parcours de cet homme aux multiples casquettes ?


Jan Kounen fait ses études supérieures à l'École des arts décoratifs de Nice, où il tourne ses premiers courts métrages. Il obtient en 1988 le diplôme national supérieur d'expression plastique. Il filme dans les années 1990 plusieurs spots publicitaires en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne. Parmi ces spots se trouvent des publicités pour : Nuts, Peugeot 806, Tang, Gordon's Gin, Miko, Adidas, Smirnoff, Toyota, Bacardi Rigo, Bass (bière du groupe InBev).

En 1997, Jan Kounen réalise son premier long-métrage : Dobermann, adapté de l'œuvre de Joël Houssin. Ce film d'action excentrique et survitaminé met en scène le couple Vincent Cassel et Monica Bellucci, épaulés par Tcheky Karyo et les acteurs fétiches de Jan : Dominique Bettenfeld et Antoine Basler, que l'on retrouve tous deux dans quasiment tous ses films.


Il faut attendre sept ans pour voir le second long-métrage de Jan Kounen. Blueberry, l'expérience secrète, adapté des bandes-dessinées de Gir et Charlier, sort en 2004. À cette occasion, Jan Kounen retrouve son acteur de Dobermann, Vincent Cassel. Pour le rôle de Mike Blueberry, Val Kilmer fut un temps envisagé. Le film est tourné en anglais et comporte principalement des acteurs anglophones.


Nouvelle adaptation en 2007, avec la sortie de 99 francs, tiré du roman du même nom de Frédéric Beigbeder. Pour cette satire du monde de la publicité, il dirige Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin, Elisa Tovati, Patrick Mille et Vahina Giocante. Outre la présence de ses deux acteurs-fétiches Antoine Basler et Dominique Bettenfeld, on y voit des apparitions de Frédéric Beigbeder et de Jan Kounen lui-même. Le film regorge d'effets spéciaux et de trouvailles visuelles, faisant du film un objet relativement à part dans le cinéma français.

Son dernier film en date, Coco Chanel et Igor Stravinsky sort fin 2009. Il met en scène la relation amoureuse et admirative entre Coco Chanel (Anna Mouglalis) et Igor Stravinsky (Mads Mikkelsen) au début des années 1910. Le film fera la clôture du Festival de Cannes 2009. Il s'agit du film le plus « sage » de Jan, délaissant les prouesses visuelles et les mouvements de caméra pour adopter un style plus posé. Le film effectuera une modeste carrière en salles (100 000 entrées en deux semaines).


En 2012, il réalise un spot de sensibilisation avec Vincent Cassel dénonçant la déforestation en Amazonie et les impacts du barrage de Belo Monte.En janvier 2013, Canal+ diffuse son adaptation en deux parties du Vol des cigognes, premier roman de Jean-Christophe Grangé, publié en 1994.Il a été président du jury de la sélection longs métrages au festival international du film fantastique de Gérardmer 2014, qui a eu lieu du 29 janvier au 2 février 2014.