Demande de mise en liberté dans l'affaire Barbion : délibéré le 25 juin (màj)

justice tahiti
Affaire barbion / tribunal
©Polynésie la 1ère
Thierry Barbion et Marc Ramel ont défendu avec passion leur remise en liberté devant la cour d'appel, ce jeudi 11 juin. Cela fait trois mois qu'ils sont incarcérés à Nuutania pour corruption et prostitutions de mineurs. Le délibéré est attendu pour le 25 juin. 
"Je ne vais pas commencer une carrière de fugitif à 49 ans". C'est ce qu'a déclaré, ce jeudi, Thierry Barbion lors de son audience par visio-conférence devant la cour d'appel concernant sa demande de mise en liberté. "Il n'y aucun doute que Mr Barbion ne peut prendre la fuite, ça n'a aucun sens", a également défendu Me François Quinquis, avocat de Thierry Barbion. 

Le 12 mars dernier, la cour d’appel a confirmé les peines prononcées par le tribunal correctionnel à l’encontre de l’homme d’affaires et de l’ex-gérant du Ute Ute, Marc Ramel. Ils avaient écopé de 4 ans de prison ferme, peines assorties d'un mandat de dépôt. Les deux hommes dorment donc en prison depuis trois mois. Pour rappel, Thierry Barbion et Marc Ramel étaient respectivement poursuivis pour corruption de mineurs et recours à la prostitution de mineurs pour l’un et atteintes sexuelles sur mineur de moins de 15 ans et cession de stupéfiants pour l’autre. 

Thierry Barbion conteste les faits.

Suite à cette condamnation en appel, les deux prévenus s'étaient pourvus en cassation. Ils demandent aujourd'hui leur libération en attendant la décision de la cour de cassation. Ce jeudi, Thierry Barbion s'est défendu avec passion devant la cour d'appel. Le délibéré sera rendu le 25 juin prochain.