Dernière haie pour Dominique Chaze

sport tahiti
chaze
Port Moresby 1969, Dominique Chaze au premier plan à la lutte avec la Tongienne Iongi.
Dominique Chaze, une belle et joyeuse athlète nous a quittés tôt ce vendredi 4 mars, à l’hôpital de Taaone où elle était soignée pour tenter d’enrayer cette terrible maladie.
Dominique Chaze avait été remarquée au collège Anne-Marie Javouhey. Elle était dynamique, toujours de bonne humeur et ses talents de sprinteuse étaient déjà évidents.
 
Tout la prédestinait à monter un jour sur un podium ! Elle fait ses premières armes au sein de la sélection de Tahiti pour les Jeux du Pacifique sud à Nouméa en 1966. Elle disputera les épreuves du 100 et 200 mètres.


En 1969, à Port Moresby en Papouasie-Nouvelle-Guinée, elle monte sur ce podium qui lui était promis face aux redoutables papoues et à la championne Iongi de Tonga. Elle apporte une précieuse médaille de bronze aux couleurs tahitiennes sur 80m haies. Domi termine dans le même temps, 12“4/10 que la Papoue Taraingual médaille d’argent, il a suffi d’un cheveu !
 
A Tahiti en 1971, Dominique abandonne les haies pour le 200 mètres, le podium lui échappe de peu, elle termine quatrième de la finale.
 
Dominique a connu les personnalités qui ont beaucoup donné pour l’athlétisme polynésien à cette époque et qui l’ont conseillée et entraînée : Les époux Catros et Ballastre ainsi que Jacques Bonno.
 
Nous sommes au milieu des années 70, Ernest Gavietto, conseiller technique régional d’athlétisme ouvre à des athlètes de qualité tels Michel Paillé, Stanley Drollet, Jean-Claude Duhazé, Dany Guyonnet et bien d’autres dont, Dominique Chaze, la possibilité d’entrer au Service Jeunesse et Sports avec le statut d’éducateur.
 
Dominique comme Stanley Drollet choisira la presqu’île et Taravao pour apporter la bonne parole et son savoir à la jeunesse de Taiarapu.
Elle fera ainsi toute sa carrière d’éducatrice à Tahiti Iti.
 
Elle partagera une partie de sa vie avec Patrick Lesaffre, un industriel métropolitain qui lui donnera une fille, Tekura, qui s’illustrera dans le monde de  la voile.
 
Patrick Lesaffre disparu, Dominique continuera le chemin de sa vie avec son mari Jacques Chaudron qui a quitté ce monde récemment.
Dominique venait d’avoir 64 ans, le monde sportif polynésien et ses amis s’associent au chagrin de la famille de cette athlète partie bien trop tôt.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live