Des ennuis judiciaires pour Bruno Marty

justice tahiti
DSP
©La 1 ère
Bruno Marty a été entendu dans le cadre d'une enquête pour détournement de fonds publics. L'ex-ministre des transports et actuel directeur du laboratoire des Travaux Publics a répondu aux questions du procureur de la république.
2,5 millions de francs: c’est la somme qui aurait fait l’objet d’un détournement au sein de la SEM. C’est l’actuel directeur qui est pointé du doigt par un rapport du commissaire aux comptes de la société. Dans le cadre d’une enquête préliminaire, Brunos Marty a ainsi été entendu à la Direction de la Sécurité publique ce matin. Selon nos sources, il aurait en effet utilisé la carte de la société, pour des dépenses liées à des frais de représentation : des repas par exemple, organisés avec des investisseurs et des clients potentiels. Ainsi pour le prédécesseur de Marty, une somme de 400 000 francs par mois avait été allouée au titre de ces frais de représentation.
Des ennuis judiciaires pour Bruno MARTY - Heidi Yieng Kow / Titaua Doom /Patrick Tsing Tsing

Interrogé, le directeur général de la SEM avance même que ces 2.5 millions ont permis d’engranger près de 70 millions de francs, soit un rapport à l’investissement plus que positif. Mais ce procédé aurait dû être validé par le conseil d'administration, ce qui n'est pas le cas. Et pour démontrer sa bonne foi, Bruno Marty  ajoute, qu’en juin dernier, il a envoyé un courrier au commissaire aux comptes, pour lui signifier qu’en l’absence de justificatifs, il s’engageait à rembourser la totalité de la somme à hauteur de 200 000 francs par mois jusqu’en mai 2016. Autre information à retenir, le Conseil d’administration a reconnu l’utilité pour le directeur général de bénéficier d’un complément de sa rémunération fixe, en validant une indemnité forfaitaire mensuelle de 120 000 cfp lors du CA du mois de septembre au titre des frais de représentation. Quoiqu’il en soit, l’enquête continue et déterminera la responsabilité de chacun dans cette affaire.
Selon, nos confrères de la Dépêche, Bruno Marty sera jugé demain en comparution immédiate pour détournement de fonds publics. Il aurait retiré deux millions de francs en liquide avec la carte bancaire de l'entreprise.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live