Des jeunes de MFR font une première récolte de café prometteuse

agriculture tahiti
Des jeunes de MFR font une première récolte de café prometteuse
Les grains de l'espoir. ©Polynésie la 1ere

Il y a 3 ans, des jeunes de MFR avaient planté des pieds de café. Aujourd'hui, ils récoltent les fruits de leur labeur. De ces grains, germe l'espoir d'en produire en quantité pour arrêter d'importer du café.

Trois ans après avoir planté des pieds de café, des élèves de MF sont allés voir comment ils avaient grandi. A l'époque, ils en avaient planté une centaine. "Aujourd'hui, ça fait 3 ans jour pour jour... On a ramené nos jeunes pour qu'ils puissent récolter", dit Cédric Techer, formateur à la MFR.

Des jeunes de MFR font une première récolte de café prometteuse
©Polynésie la 1ere

Une première récolte manuelle qui s'annonce prometteuse. "Si tu récoltes à la machine, elle va tout prendre, elle ne va pas filtrer. A la main, tu récupères ce qui est rouge", explique fièrement Taianui. Au final, un seau seulement a été rempli, mais d'où germe un espoir. "Mon projet c'est de produire mes propres grains de café pour ensuite les vendre à une entreprise située à Tipaerui", ajoute-il, "pour arrêter d'acheter le café qui vient d'ailleurs".

Relancer la production de café

 

Une fois cueillis, les grains sont lavés, décortiqués puis sont séchés naturellement pendant 2 semaines. La prochaine étape, la torréfaction. En chauffant, les grains grossissent, prennent des couleurs et développent leur arôme.

Des jeunes de MFR font une première récolte de café prometteuse
©Polynésie la 1ere

"L'objectif après avoir obtenu leur CAP, c'est de relancer ces futurs agriculteurs, de relancer une production agricole avec la café", souligne Cédric.

Des jeunes de MFR font une première récolte de café prometteuse
©Polynésie la 1ere