polynésie
info locale

Destruction de 400 casques non conformes

sécurité tahiti
destruction carcasses voitures
Les casques sont placés dans ce véhicule dépollué, avant d'être compressés. ©HEIPUA TEUIRA/POLYNESIE LA 1ERE
Les 9 et 10 juillet, la gendarmerie détruit 400 casques non conformes, récupérés dans le cadre de l'opération "Échange ton casque". Ils ont été placés dans une voiture dépolluée. Le tout a été compressé par Fenua Ma.
Près de 400 casques non-conformes sont détruits ces 9 et 10 juillet, à Tahiti. Des casques récupérés lors de l’opération « Échange ton casque » ou par la brigade motorisée de la gendarmerie sur une année. Des kits moteurs ayant servis au débridage de deux-roues sont également détruits.

Une opération organisée sur deux jours par la gendarmerie de la Polynésie française. "Une fois par an, c'est le minimum, vu le stock de casques qu'on récupère sur une année, explique le Maréchal-chef Nicolas Humez. Cette opération permet de renouveler le parc de casques au niveau des usagers [...] de façon à les obliger à s'équiper de façon convenable. Quand on circule en deux-roues, on s'équipe convenablement. Et le casque, c'est la base. Au-delà des casques non attachés ou mal portés, les casques prévus pour faire du vélo, pour être sur un chantier ou pour faire du roller ou du skate board, ne sont pas du tout prévus pour être avec un deux-roues motorisé."

Nicolas Humez, Maréchal-chef de Faa'a

Destruction de 400 casques non conformes

Les casques sont placés dans une carcasse de véhicule préalablement dépolluée et le tout est compressé.
Publicité