En l'absence de fourrière, les sabots feront l'affaire

sécurité tahiti
En l'absence de fourrière, les sabots feront l'affaire
Impossible de rouler avec, à moins de casser sa voiture. ©Polynésie 1ère
Les multirécidivistes n'ont qu'à bien se tenir ! Les voitures des délinquants de la route pourront être immobilisées à l'aide de sabots spéciaux à défaut d'être envoyées à la fourrière.


Ils serviront à immobiliser au bord de la route ou chez les particuliers les véhicules en infraction avec le code de la route.
Les sabots seront utilisés pour des cas spécifiques.
Comme la récidive d'excès de vitesse, la récidive de conduite sous l'empire d'un état alcoolique ou en ayant fait usage de stupéfiants.

José Thorel, le procureur de la République, l'a expliqué à Abinera Tematahotoa :

A défaut de fourrière, les sabots feront l'affaire


Une soixantaine de sabots ont été commandés. Mais toute tentative pour les détruire, les dégrader, ou les saboter est punissable de 3 000 euros et de 2 ans d'emprisonnement.

Un arsenal mécanique et juridique très dissuasif. 

©Polynésie 1ère

©Polynésie 1ère


Les Outre-mer en continu
Accéder au live