Encore une arnaque au voyage à Huahine

faits divers tahiti
Tourisme Los Angeles
Des habitants de Huahine ont été victimes d'une arnaque au voyage à Los Angeles. (photos d'illustration) ©AFP
Une vingtaine de personnes originaires de Huahine ont été victimes d’une femme mal intentionnée. Elle leur avait fait miroiter un voyage de rêve de trois semaines à Los Angeles. Mais personne n’est jamais parti...
Ce n'est pas une première à Huahine. L'année dernière, presque jour pour jour, une arnaque au voyage sur Facebook était révélée au grand public. Des familles tahitiennes avaient en effet été victimes d'une fausse proposition de vols charters en direction des Etats-Unis pour un montant total de 600.000 francs mais elles n'avaient jamais reçu les billets.
Des habitants de ‎Huahine victimes d'une nouvelle arnaque au voyage pour les USA

Cette fois, ce sont des habitants de Fitii, à Huahine, qui ont fait les frais d'une arnaque. Une femme a réussi à soutirer 6 millions de fcp à une vingtaine d'entre eux. L'escroc présumé proposait un séjour de trois semaines à Los Angeles pour 250.000 fcp comprenant billets d'avion, hôtel, animations et transferts. Mais, le décollage prévu le 27 juillet dernier à l'aéroport de Tahiti-Faa'a n'a jamais eu lieu. Et pour cause : aucune réservation n'avait été faite.

"Ce n'est pas sa première fois"


Deux des victimes ont bien voulu témoigner auprès de nos journalistes mais ont préféré garder l'anonymat. Ces deux dernières avaient confiance en cette femme, une ancienne directrice d'école, ils étaient loin d'imaginer qu'elle était en réalité une escroc. " Il y a deux ans, on était parti avec elle et cela s'était bien passé. Je ne comprends pas pourquoi aujourd'hui, elle nous fait ça. La gendarmerie a fait des recherches mais elle reste injoignable", confie l'une d'entre elle. "Ce n'est pas la première fois qu'elle fait ça, confie la seconde victime qui revient sur ce qu'il s'est passé. On a essayé de voir avec ATN mais rien n'était fait. On a été samedi et lundi, mais rien du tout. Une fois arrivés à l'aéroport, tous les contacts avaient changé. Du coup, on ne pouvait plus la joindre mais, elle, pouvait nous appeler, et dès qu'elle le faisait, le numéro était masqué. On a tout misé sur elle".

Les victimes de cette arnaque devront fournir aux autorités judiciaire les reçus de paiement que l'accusé présumé a conservé chez elle. La police devrait rapidement mettre la main sur cette ancienne directrice d'école indélicate qui passe sans doute de belles vacances aux frais de la princesse.