publicité

Energie : l'huilerie de Tahiti bientôt autonome

Ce dimanche s'ouvre la COP 21. A Tahiti, certains n'ont pas attendu cette conférence autour du réchauffement climatique pour trouver des solutions écologiques. L'huilerie de Tahiti produit sa propre énergie grâce à l'huile de coprah. Elle devrait être bientôt autonome.

Depuis cinq ans, l'huilerie de Tahiti produit son énergie avec de l'huile de coprah. © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Depuis cinq ans, l'huilerie de Tahiti produit son énergie avec de l'huile de coprah.
  • polynesie1ere.fr avec Hélène Harté
  • Publié le , mis à jour le
La COP 21, la 21e conférence internationale sur le climat, débute dimanche 29 novembre à Paris. Il est question de trouver un accord pour limiter le réchauffement climatique. Cette démarche écologique et citoyenne, certains l'ont déjà adoptée depuis plusieurs années en Polynésie française. C'est le cas de l'huilerie de Tahiti qui s'apprête à acquérir son indépendance énergétique.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
Depuis cinq ans, les chaudières fonctionnent déjà à l’huile de coprah. L’huilerie vient d’acquérir un groupe électrogène qui fonctionnera lui aussi à l’huile de coprah dès début 2016 et rendra l’entreprise autonome. L’huilerie livre aussi 15% de sa production à l’hôtel de luxe Le Brando à Tetiaroa pour alimenter ses groupes électrogènes. Pour le moment, la démarche est plus écologique que rentable.

Écoutez les explications de Gérard Raoult, le directeur de l’huilerie de Tahiti, interrogé par Hélène Harté
 
ITW Gérard Raoult


Retrouvez le reportage complet de nos journalistes dans les journaux télévisés de ce vendredi 27 novembre.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play