Enquête pour blanchiment d’argent : Edwin Teraiharoa réagit

justice tahiti
Edwin Teraiharoa
Edwin Teraiharoa ©Polynésie 1ère
Suite à nos révélations, l’homme d’affaires, Edwin Teraiharoa, nous a confirmé qu’une enquête était bien en cours. Mais selon ses propos, il n’a rien à se reprocher. Il admet aussi être un adepte des jeux d'argent, mais affirme qu'il est largement gagnant.
Edwin, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet. Est-ce que vous confirmez ?

Il s’agit d’une enquête dans le cadre de tracfin (un service de renseignement qui lutte contre le blanchiment d'argent). Les gendarmes sont venus me voir et m’ont demandé ce que je faisais avec mon argent ? Où est ce que je prenais cet argent? Comment est ce que j’ai obtenu ces sommes? Je leur ai répondu que j’ai vendu des terrains pour avoir cet argent. J’ai vendu par exemple un terrain à la poste pour 500 millions de francs. J’ai aussi eu un marché avec TNAD.

Qu’est ce que les enquêteurs cherchent exactement ?

C’est ce que je voudrais comprendre aussi.

Les enquêteurs se demandent si vous utilisez l’argent de votre société pour aller jouer en casino ?

Non, non et non. C’est du blabla ça. Moi, par exemple, j’ai investi 1 milliard dans un centre d'enfouissement technique à Hitiaa. J’ai le droit de prendre l'argent qui est en compte courant. Je suis en train de faire mon bilan. C’est mon argent. Je l’ai investi. Lorsque tu prends cet argent, il n’y a aucun problème. Ce n’est pas comme si tu prends de l’argent de ta société sur lequel tu n’as aucun droit. Ca non. Il y a de l’argent qui vient du travail, il y a aussi de l’argent que tu as investi. Mes biens à Hitiaa, c’est un terrain nu. Il faut investir dedans. J’ai mis 1 milliard. J’ai quand même le droit d'utiliser cet argent, sauf si on me dit que je n’ai pas le droit.

Vous démentez les acusations de blanchiment d’argent et de détournement de fonds ?

Les gendarmes ne m’ont jamais parlé de ça. C’est vous qui le dîtes. Je suis étonné qu’ils vous aient parlé de l’enquête. Je ne crois pas que ça vienne des gendarmes. Je crois que vous êtes allés fouiller un peu partout.

Il y a bien une enquête qui est ouverte ?

Les gendarmes font une enquête avec le procureur, mais ils attendent le résultat des investigations.

Pour vous, il n’y a pas de détournement de fonds, ni de blanchiment d’argent ?

Il n’y a jamais eu tout ça. D’ailleurs je vais porter plainte. Vous pouvez compter sur moi. Il y aura bien quelqu’un qui va payer. Il n’y a pas de détournement de fonds, ni de blanchiment d’argent. Quand quelqu’un emmène de l’argent à l’étranger, la banque le dénonce. Moi, à chaque fois que je pars, je prends 10 ou 20 millions de francs. Quand tu investis dans une société en fonds propres, c’est ton argent. Il faut bien que tu récupères ton argent dans ta société, puisque tu as mis l’argent dans cette société. J’ai acheté un terrain à Hitiaa. Presque 100 hectares. J’ai aménagé le terrain ; j’ai mis de l’argent. Et je n’ai pas le droit d'utiliser mon argent ?

Tout a été fait dans les règles ?
Oui, c’est de la jalousie. C’est une maladie. Ca fait toujours mal quand tu es jaloux de quelqu’un.

Des personnes sont jalouses de toi ?

Bien sûr. J’ai des ennemis qui sont jaloux. Je ne sais pas ce qu’ils ont. Moi, je les emmerde.
 

Une partie de l’entretien en tahitien :

« Selon nos informations, vous partez souvent à l’étranger pour jouer dans les casinos. On dit que vous avez dépensé des millions de francs ?

C’est ce que je disais. J’ai déjà gagné plusieurs millions de dollars. Je suis bénéficiaire ! Je ne suis pas le seul Tahitien à aller dans les casinos. Tous les jours, à l’aéroport, il y a des Tahitiens qui partent à l’étranger pour aller jouer dans les casinos. A Skycity à Auckland.

La majorité des personnes perdent. Vous, vous dites que vous êtes gagnant ? 

Je dis juste que je suis bénéficiaire quand je vais dans ces casinos. Si les autres perdent, ce n’est pas mon affaire. »

Enquête sur blanchiment d’argent : la réponse d’Edwin Teraiharoa

 

Qu'est ce que Tracfin?
Tracfin est un service de renseignement rattaché au Ministère des Finances et des Comptes publics. Il concourt au développement d’une économie saine en luttant contre les circuits financiers clandestins, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le Service est chargé de recueillir, analyser et enrichir les déclarations de soupçons que les professionnels assujettis sont tenus, par la loi, de lui déclarer.

source : Ministère des finances et des comptes publics
Les Outre-mer en continu
Accéder au live