publicité

Essais nucléaires : le tribunal de Lille condamne l'Etat

Le 20 octobre dernier, le tribunal administratif de Lille a ordonné l'indemnisation par l’État d'un ancien militaire en poste lors des essais nucléaires en Polynésie et au Sahara. Atteint d'une leucémie, déclarée en 2010, Bernard Bertin est décédé au début du mois.  

© Polynesie1ere
© Polynesie1ere
  • polynesie1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
C'est une victoire posthume mais une victoire importante. Le tribunal administratif de Lille vient d’enjoindre le ministère de la défense de saisir le comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires afin d'évaluer le préjudice qui serait imputable à la maladie de Bernard Bertin. Cet ancien militaire, habitant de Renty, est décédé le 9 octobre dernier d'une leucémie.

Ce militaire se trouvait dans les eaux polynésiennes entre août 1966 et octobre 1967. A l'époque, plusieurs essais nucléaires français ont eu lieu à Moruroa. L'homme était également en poste dans le Sahara lors des essais nucléaires de mars 1966. Entre 1960 et 1996, 210 essais nucléaires ont été menés au Sahara et en Polynésie, impliquant quelque 150.000 personnes. Bernard Bertin leur a attribué sa leucémie, déclarée en 2010, ce que le ministère de la défense a toujours rejeté.

Le 20 octobre dernier, le tribunal de Lille a estimé, au contraire, qu’il remplissait bien les conditions de reconnaissance et d’indemnisation. Dans son jugement, rendu publique ce vendredi 30 octobre, le tribunal a ainsi ordonné l'indemnisation par l’État de Bernard Bertin, qui a succombé à sa maladie quelques jours avant ce verdict.

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play