Evadé de Faa'a : la belle va lui coûter cher

faits divers tahiti
Nouveau syndicat surveillants prison
Les surveillants pénitentiaires ont désormais à disposition un second syndicat, l'UFAP-UNSA Polynésie ©Polynésie 1ere
Un détenu de Nuutania est toujours en cavale. Il a disparu depuis jeudi dernier. Il était employé par la commune de Faa'a en tant qu'éboueur, mais il n'est jamais rentré à la maison d'arrêt. L'évadé purgeait une peine de prison pour vols. S'il est rattrapé, il risque gros.
Le détenu avait bénéficié d'un contrat de confiance avec le juge d'application des peines. C'est un moyen de réinsérer les prisonniers, qui ont des peines légères, à travers l'emploi.
La commune de Faa'a bénéficie d'une convention avec le centre pénitentiaire pour permettre d'accueillir une quinzaine de prisonniers qui sont affectés à un poste.
Le détenu qui s'est échappé jeudi a profité d'avoir finison travail  plus tôt pour se faire la belle. Une fois rattrapé, il risque 2 ans de prison supplémentaire par rapport à sa peine actuelle.

Ce matin, Maruki Dury a mené son enquête :

Evadé de Faa'a