Nouveaux rebondissements dans l'affaire de séquestration à Faa'a

justice faaa
Le quartier Souki à Faa'a secoué par la séquestration de deux frères
©P1ère
24 heures après l'affaire de séquestration de deux frères à Faa'a, trois hommes ont été arrêtés et placés en garde à vue. L'une de leurs victimes est revenue sur les lieux de sa séquestration, pour dérober un scooter ce matin, et ce, malgré les scellés posés par la gendarmerie.
C'est une affaire hors-norme qui occupe depuis hier la gendarmerie et désormais la justice.

Séquestrés pendant plusieurs heures dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier Souki, à Faa'a, deux frères ont été libérés grâce à l'intervention de la gendarmerie. L'un d'entre eux est toujours hospitalisé au Taaone dans un état grave, l'autre n'a pas hésité à revenir sur les lieux de sa séquestration, ce jeudi matin, malgré la présence de scellés posés par la gendarmerie, pour prendre un scooter qui appartiendrait à ses agresseurs.
 
La maison du quartier Souki à Faa'a où deux frères ont été séquestrés.
©P1ère
Les auteurs présumés de cette séquestration ont quant à eux été arrêtés et présentés au procureur ce matin. Leur garde à vue se poursuit.
L'origine de ce règlement de comptes est toujours inconnue.

Ce type de fait divers est plutôt rare en Polynésie. Pourtant, hasard du calendrier, une autre affaire de séquestration était jugée au tribunal de Papeete cet après-midi, des faits qui remontent, eux, au 31 janvier dernier, et qui s'étaient également déroulés à Faa'a.

Le jugement a été renvoyé à une date ultérieure.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live