Finale de paracanoë : bon départ de Viriamu, mais Potdevin meilleur en sprint

va'a tahiti
Finale de paracanoë : bon départ de Viriamu, mais Potdevin meilleur en sprint
©Outremer la 1ere

Les finales de sprint de l’open de France ont permis à l’élite du canoë kayak de se retrouver. Pour certaines catégories c’est la course au billet olympique qui continue. C’est le cas pour le Polynésien Patrick Simon Viriamu. Il a franchi une première étape. 

Patrick Viriamu est arrivé juste derrière Eddy Potdevin dans la finale VL3 de paracanoë. Les deux meilleurs français de la discipline étaient au coude à coude. Viriamu a fait un bon démarrage mais n'a pas fini la course comme il l'aurait voulu. En effet, le sprint, c'est particulier. "J'ai bien donné les 150 premiers mètres, mais ce sont les derniers qui m'ont lâché, on n'a plus de jus, on fait avec", déclare le champion polynésien. Jean Christophe Gonneaud, l'entraîneur de Patrick, connaît la raison : "Patrick fait beaucoup de longue distance [en Polynésie], il a peu l'habitude des confrontations aussi serrées comme ça. Là, ça se joue sur quelques mètres et en fin de course, c'est 1,2,3 coups de pagaie qui vont faire la différence".

Finale de paracanoë : bon départ de Viriamu, mais Potdevin meilleur en sprint
Potdevin et Viriamu sont malgré tout de bons amis. ©Outremer la 1ere

Dans deux semaines, Viriamu ira chercher son billet pour son rêve, être à Tokyo, à 52 ans. Ce serait "une fierté que d'être qualifié pour les JO", dit-il.

Regardez le reportage d'Eric Cintas d'Outremer la 1ere :