Fortes turbulences pour les compagnies aériennes

transports tahiti
Fortes turbulences pour les compagnies aériennes
Fortes turbulences pour les compagnies aériennes ©Polynesie La1ere
Les transporteurs comptent sur le soutien des pouvoirs publics pour voir leur activité redécoller.
 
Le tourisme est en chute libre dans le monde entier et en particulier en Polynésie où cette industrie fait vivre directement ou indirectement des dizaines de milliers de personnes. En raison de la pandémie et de la fermeture des frontières, les avions sont cloués au sol. L’institut de la statistique enregistre une baisse de 60% de la fréquentation touristique en mars par rapport à la même période de 2019. Depuis le début de l'année, 37 000 touristes seulement ont séjourné sur le fenua.
Dans le secteur aérien, 25 millions d'emplois sont menacés à travers le monde. Air Tahiti Nui fonctionne à 5% de ses capacités et Air France a annoncé en début de semaine que les liaisons régulières entre Paris et Tahiti ne reprendront pas avant le 1er juin, dans le meilleur des cas.
Fortes turbulences pour les compagnies aériennes