publicité

François Hollande à la Présidence : l'Etat veut toujours accompagner la Polynésie

C’est la dernière visite de la matinée, avant le décollage pour Raiatea. A la présidence du pays, le chef de l’Etat a rencontré les élus polynésiens et 1200 invités. François Hollande a déclaré que la France continuera à accompagner la Polynésie.

Le chef de l'Etat invité à la tribune de la présidence de la Polynésie française. © Polynésie 1ère/H.Yieng Kow
© Polynésie 1ère/H.Yieng Kow Le chef de l'Etat invité à la tribune de la présidence de la Polynésie française.
  • E.Tang/H. Yieng Kow
  • Publié le , mis à jour le
"Monsieur le président, la Polynésie française vous est reconnaissante". Voici résumée en quelques mots l'allocution d'Edouard Fritch face au chef de l'Etat à la présidence de la Polynésie française. Edouard Fritch a souligné le retour à la normalisation des relations Pays-Etat. Important point d'achoppement, le dossier du nucléaire sur lequel le président du Pays attend un geste fort du président Hollande.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère

Le président Hollande a dit comprendre les attentes des Polynésiens puisqu'aucun chef de l'Etat n'était plus venu ici depuis 13 ans. Il a évoqué la gratitude de la France envers la Polynésie et ses habitants. Le chef de l'Etat a rappelé qu'aucun territoire de la République n'était oublié. Quels que soient les gouvernants en place : d'Oscar Temaru à Edouard Fritch en passant par Gaston Flosse. 

Le chef de l'Etat a indiqué que l'action de l'Etat ne s'arrêterait pas en Polynésie. Notamment sur le plan économique. Convention de redynamisation des sites de défense, défiscalisation, projet touristique à travers une coopération avec les investisseurs chinois, développement du tourisme, croissance numérique, programme d'exploitation des ressources sous-marines etc. 

Histoire nucléaire


En matière d'environnement, François Hollande a déclaré que la Polynésie sera un territoire d'exemple à la suite de la COP 21. Il n'a pas oublié d'évoquer le dossier du nucléaire, reconnaissant solennnelement que les essais atomiques ont eu un impact dans le Pays. Tant physiquement que psychologiquement et socialement. Le décret d'application de la loi Morin sera modifié pour élargir les indemnisations des victimes.

Par ailleurs, la dette du nucléaire sera sanctuarisée dans le statut de la Polynésie française et le montant de la DGA porté à 90 millions d'euros.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère

Roland Oldham, représentant de l'association anti-nuclaire Moruroa e Tatou a déclaré à l'issue de l'allocution du président Hollande que "nous attendons des changements dans les faits ! Pour le nucléaire, nous voulons une vraie révision de la loi Morin ! Sarkozy lui aussi a reconnu la nocivité du nucléaire et pourtant aujourd'hui toujours rien. Les discours sont beaux mais il faut des actes forts maintenant !"

Le leader de Moruroa e tatou pas satisfait des annonces du président. © Polynésie 1ère/H.Yieng Kow
© Polynésie 1ère/H.Yieng Kow Le leader de Moruroa e tatou pas satisfait des annonces du président.

Sur la place Jacques Chirac, l'association 193 a également manifesté son scepticisme après les déclarations du chef de l'Etat :

Démonstration de force mais pacifique de l'association 193. © Polynésie 1ère/M.Tumatariri
© Polynésie 1ère/M.Tumatariri Démonstration de force mais pacifique de l'association 193.

Suivez notre live minute par minute : FRANCOIS HOLLANDE EN POLYNESIE !
De la caserne Broche à la présidence

C’est Gaston Flosse qui fût à l’origine de la transformation de cette ancienne caserne militaire en présidence du gouvernement local. En 1996, lorsqu’il est réélu aux fonctions de président du gouvernement, le président du parti politique Tahoera Huiraatira décide de mettre en chantier plusieurs travaux dont la reconversion de la caserne Broche en palais gouvernemental. Cette reconstruction s’est appliquée à conserver les principes de l’architecture militaire coloniale du XIXème tout en l’adaptant aux exigences de confort modernes. 
Le 28 juin 2000, l’ancien président de la Polynésie française Gaston Flosse inaugurait les nouveaux locaux de la présidence, situés avenue Bruat, à l’emplacement de caserne Broche.

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play