Générations nucléaires : deux nouvelles études en cours

nucléaire tahiti
Les conséquences des essais nucléaires
©Polynésie la 1ère
Les enfants de personnes exposées aux essais nucléaires peuvent-ils eux-mêmes tomber malade ? C’est la question à laquelle tente de répondre l’OBSIVEN*, organisme spécialisé dans le suivi des maladies radio-induites et qui s'est réuni à Bristol, au Royaume-Uni.

Une étude génétique sur les enfants de vétérans va bientôt être lancée dans l’hexagone. Elle pourrait être étendue à la Polynésie.




Tessa Grauman avait rencontré les initiateurs de l’étude à Paris juste avant leur départ pour le Royaume-Uni.

Les enfants de personnes exposées aux essais nucléaires peuvent-ils eux-mêmes tomber malade ?


Une autre étude génétique sur les enfants de vétérans est déjà en cours au Royaume Uni. Loin de faire doublon avec la méthode française, elles sont au contraire complémentaires. Dans les deux cas, on cherche à savoir si des anomalies peuvent se transmettre d'une génération à l'autre dans le cadre d'une exposition à des essais nucléaires. Les précisions à Paris de Tessa Grauman.

Caryotype vs analyse de l'ADN


* OBSIVEN : OBSERVATOIRE INTERNATIONAL DES DISPOSITIFS DE SUIVI DES VICTIMES DES ESSAIS NUCLÉAIRES ET DU NUCLÉAIRE CIVIL ET MILITAIRE. Organisme franco-britannique qui traite des questions scientifiques liées aux essais de la bombe atomique. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live