polynésie
info locale

George Pau Langevin active le fonds de secours en extrème urgence

intempéries tahiti
48 heures après le déluge, les dégâts sont toujours impressionnants
48 heures après le déluge, les dégâts sont toujours impressionnants ©Haut commissariat / escadrille 35 F
Face à l'ampleur des dégâts des inondations du 12 décembre sur la cote Est de Tahiti, la ministre des outremer a décidé d'activer le fonds de secours en extrême urgence à destination des particuliers et des collectivités sinistrés.
Les communes de la cote Est de Tahiti très durement éprouvées par les pluies torrentielles qui ses sont abattues le week end dernier de Papenoo à Hitiaa peuvent compter sur la solidarité nationale. Face à l'ampleur des dégâts, 61 maisons détruites et 98 autres endommagées, la ministre des Outremer a activé le fonds de secours en extrême urgence.  

Dans un message de soutien aux populations touchées, George Pau Langevin explique : "ce fonds permet de subvenir rapidement aux besoins de première nécessité de la population sinistrée. Les crédits délégués aujourd’hui dans ce cadre ont pour but d’apporter une aide en appui ou en complément des actions matérielles et financières mises en oeuvre en urgence par l’Etat et les collectivités locales.

Message de la ministre des Outremer

La zone du trou du souffleur sinistrée
La zone du trou du souffleur sinistrée ©Haut commissariat / escadrille 35 F


Selon le Haut commissariat, la mobilisation est toujours aussi importante, ce mardi, avec sur le terrain des agents de l'équipement et leurs engins lourds appuyés par 50 sapeurs-pompiers provenant de l'ensemble des casernes communales de Tahiti et leurs huit engins d'incendies pour distribuer de l'eau dans les vallées.

Les 30 militaires mobilisés par le Haut-commissaire continuent de dégager la boue et les troncs d'arbres  qui se trouvent dans les maisons sinistrées dans la vallée des trois cascades et distribuent également de l'eau.

A la demande du maire de Hitiaa o te ra, des officiers de la direction de la défense et de la protection civile du Haut-commissariat apportent appui et conseils à la cellule de crise de la commune, depuis mardi matin. 

Publicité