polynésie
info locale

Grand oral de Miss Tahiti : envie de tout savoir ?

people tahiti
Grand oral : défilé en maillot de bain - Miss Tahiti
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Les dix candidates au titre de Miss Tahiti 2015 ont passé, ce lundi 15 juin, l’épreuve du grand oral devant les membres du jury. Une épreuve qui compte pour 50% du vote final.
Hinarere Taputu est venue apporter son soutien aux candidates
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Une longue robe rouge, un chignon sobre, une silhouette affûtée, un maintien parfait…Lorsque Hinarere Taputu fait son entrée dans la salle Tipanier de l’Intercontinental où les candidates à Miss Tahiti 2015 préparent leur grand oral, il est impossible de ne pas la remarquer. « Elle est magnifique », lance une des participantes, le regard admiratif. La Miss Tahiti 2014 et première dauphine de Miss France 2015 est venue apporter ses conseils au dix candidates. La jeune femme qui est passée par cette importante et dernière étape avant la grande l’élection, tient la main de ses apprentis jusqu’au moment de leur passage devant les membres du jury. « Tu dois faire des réponses simples et précises. Les membres du jury veulent te découvrir alors montre-leur qui tu es ! », conseille avec son habituel douceur Hinarere Taputu, faisant ainsi profiter de son expérience.

Les préparatifs vont bon train, les candidates se préparent, certaines révisent ou discutent... Petit coup d'oeil dans les coulisses du grand oral :


Chaque candidate à sa coiffe
9
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Dernier petit réajustement pour Océane Duchemin, candidate n°10, avant le passage devant le jury
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°9, Jade LIgthart, 22 ans, Miss Pirae
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La distribution des maillots de bain
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Les candidats révisent avant le grand oral
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Elodie Bassez, candidate n°7, juste avant son passage devant le jury
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Soutien de Hinarere Taputu aux candidates
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°5, Materita Taerea, écoute les conseils de Hinarere
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°1, Hanivai Krauze, 24 ans, échange avec ses camarades
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère

Montre-leur qui tu es !

Les membres du jury
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
C’est en toute logique la candidate numéro 1 qui se lance en première. Comme les neuf suivantes, la jeune femme de 24 ans sera notée sur son aisance, son physique et, bien-sûr, son intelligence. D’abord interrogée sur son métier, l’aînée des dix prétendantes apporte les réponses aux multiples questions posées par ses juges.

« Ils veulent en savoir plus sur toi, ils veulent te connaître, et ils savent te mettre à l’aise ». Un sentiment ressenti par les autres candidates à l’élection. La seconde à s’être présentée conseillera d’ailleurs à l’une des deux benjamines de cette édition d’arrêter de réviser ses fiches et de se concentrer sur elle. « Il s’agit souvent de questions sur ta personnalité, ils veulent que tu développes. Mais tu ne dois pas non plus raconter ta vie », s’amuse la jeune femme après avoir fait sensation devant les jury pour son aisance à prendre la parole ainsi que pour sa tenue. Pour l’occasion, les jeunes candidates ont fait appel à des créateurs connus ou méconnus du fenua pour réaliser leur robe, en respectant le thème de cette élection 2015 : Vahine Bohème. Hanivai, Heru, Ravahere, Wayan, Materita, Vaimiti, Elodie, Vairea, Jade, Océane… Tour à tour, les prétendantes ont enchantés les jury. Et pas seulement pour leurs jolies robes.

De belles prestations, des jurés enthousiastes

« Elles sont claires lorsqu’elles s’expriment, elles se débrouillent très bien ». Makau Foster, membre du jury de Miss Tahiti 2015, semble épatée par la maturité de certaines candidates. « Elles sont éveillées, elles sont intelligentes, elles sont débrouillardes. Elles sont prêtes pour être Miss ! », confie cette figure de la culture et de la danse polynésienne. A ses côtés, Teiva Forteleoni, directeur exécutif de Vini distribution, et Heitiare Tribondeau, responsable de la communication de Robert Wan, tous deux membres du jury, ont été tout aussi agréablement surpris par les candidates. « Au gala, nous avons découvert des jeunes femmes, aujourd’hui, nous avons rencontré des personnes », explique Teiva Forteleoni.

Chacune des candidates a choisi une coiffe et une tenue particulière
13
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Une beauté naturelle, sans artifices
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°2 lors de son entretien avec le jury
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°3, Ravahere Lopez, 21 ans
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°4, Wayan Dedieu, 23 ans
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°7 Elodie Bassez, 18 ans, Miss Teva I Uta
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°8, Vairea Ceran Jerusalemy, 22 ans
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Jade Lightart, candidate n°9, fait un selfie avec un ami venu la soutenir
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Le traditionnel défilé en maillot de bain pour clore le grand oral
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Une surenchère d'élégance pour le défilé final
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Physique soigné
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
Vaimiti Teiefitu, candidate n°6, en pleine concentration
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère
La candidate n°5, Materita Taerea, écoute les conseils de Hinarere
©Suliane Favennec - Polynésie 1ère

« Cela va être très difficile de les départager, elles ont toutes leur place en tant que Miss Tahiti ! ». Et, pourtant le jury devront choisir l’une d’entre elles le soir de l’élection, vendredi 19 juin. Rejoints par Camille Cerf, Miss France 2015, et Sylvie Tellier, directrice du comité Miss France, pour juger les dix prétendantes au titre, les jury comptabilisent 30% des voix pour le vote final. Vingt autres pourcent reviennent au public, et les cinquante restants sont réservés à la note du grand oral. « Vous avez fait le plus dur les filles, avoue Hinarere Taputu à la fin de cette épreuve, Maintenant, ce n’est que du bonheur, alors amusez-vous ! ».
Publicité