polynésie
info locale

Grève de la cuisine centrale : des repas livrés au compte-gouttes

social tahiti
cantine
image d'illustration ©D.R. / Polynésie 1ère
La grève à la cuisine centrale est effective depuis minuit, ce jeudi 23 novembre, à l'appel de la CSIP. Sur les 28 salariés de la cuisine centrale 17 sont grévistes, selon la CSIP. Du coup, la livraison des plateaux repas pour la cantine des élèves se fait au compte-gouttes et avec du retard.

Faute d'accord, la grève est donc effective depuis minuit. De nouvelles négociations étaient prévues à 11h, ce jeudi. Mais, ce qui pose aujourd'hui problème est la distribution des repas aux 4900 petits élèves de Papeete et d’Arue. La cuisine centrale compte 28 salariés dont 17 sont grévistes, selon la CSIP. La majorité sont des chauffeurs-livreurs.

Résultat : la livraison des plateaux repas se fait au compte-gouttes et avec du retard. Un piquet de grève filtre les entrées et sorties des chauffeurs livreurs. "Notre objectif est de bloquer tout prestataire venant livrer pour les écoles (...) Tant qu'on n'a pas eu un protocole d'accord, on ne lâchera rien", explique Layton Warei, chauffeur livreur, délégué du personnel CSIP.

Interview


Les revendications portent principalement les salaires et les conditions de travail. Tepuanui Snow, le président de la Fédération des Associations de Parents d’Elèves, dénonce la situation même s'il comprend les revendications. "Je ne suis pas d'accord qu'on vienne mélanger des histoires de salaire et la cantine de nos enfants", explique-t-il.

Interview

Grève de la cuisine centrale, des repas au compte gouttes

 

Publicité