Grève générale : la réunion de la dernière chance

social tahiti
menace de greve
©CCO Pixabay
La grève générale annoncée par l’intersyndicale sera-t-elle effective mardi 8 septembre ? Une nouvelle réunion est prévue ce lundi 7 septembre pour renégocier les revendications présentées dans le préavis mais ça bloque de tous les côtés.

 
Un suicide économique... C'est le sentiment de l’exécutif et des patrons face aux revendications des syndicats. Le principal point d’achoppement est la mise en place d’une quatorzaine stricte dans des sites dédiés.

D’un côté, Edouard Fritch déplore la méthode de ceux qu’il appelle les "agitateurs", les accusant de "venir perturber l’ambiance à un moment où le Pays a besoin d’unité et de confiance". De l’autre, les syndicalistes fustigent un système de dépistage insuffisant et des moyens inefficaces pour protéger la population.
 

Réunion à 16h


A cela s'ajoute le point de vue du MEDEF, qui est d'accord pour une quatorzaine résidents mais pas pour les touristes, une manne trop importante pour l’économie. Les patrons de la CPME interpellent le gouvernement, mettent en avant le problème des cas contacts et demandent qui va payer ces employés ? Le vide juridique existant appelle un encadrement et la promulgation d’une loi de pays.

La tension est grande entre les parties et la grève est imminente. Sauf si la réunion tripartite de la dernière chance, organisée ce lundi 7 septembre à 16h, aboutit finalement à un accord.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live