Grève à l’Huilerie : l’inquiétude gagne les îles

social tahiti
Grève à l’Huilerie : l’inquiétude gagne les îles
Grève à l’Huilerie : l’inquiétude gagne les îles ©Polynesie1ere
Conséquences de la grève à l'Huilerie de Tahiti, le ramassage du coprah dans les îles menace de ne plus être assuré.
Depuis la fermeture de nombreuses fermes perlières, la collecte et l’export du coprah vers Tahiti représentent une manne essentielle pour les habitants des Tuamotu. A Takaroa, l’inquiétude grandit depuis que les iliens ont appris que leur production ne serait plus acheminée vers Tahiti.

Brigitte Olivier / Heidi Yieng Kow
Grève à l’Huilerie : l’inquiétude gagne les îles

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live