Guerre des chefs au Tahoeraa : le référé renvoyé au 28 septembre

politique tahiti
procès
©P.1ère
Le Tahoeraa régle ses comptes devant la justice. Du jamais vu. Le tribunal civll de première instance devait examiner ce matin un recours visant à constater l'incapacité de Gaston Flosse à occuper la présidence du parti orange. La demande de requête en référé a été reportée au 28 Septembre.
Pour Maître Raoulx Aureille, avocat d'Edouard Fritch: "Il faut quand même savoir que le congrès extraordinaire qui est prévu ce samedi 19 Septembre a pour objet de valider cette exclusion. Jusqu'à ce jour Edouard Fritch occupe toujours ses fonctions de président délégué du Tahoeraa Huiraatira. La requête a été introduite depuis quelque temps. Donc il avait toutes les qualités pour agir. Mon contradicteur, maître Dubois étant absent du territoire, l'affaire a été reportée". 
« Guerre des chefs au Tahoeraa, le référé renvoyé au 28 septembre » - Shiquita Darrouzes / Mirko Vanfau

L'avocat d'Edouard Fritch: "C'est à un administrateur judiciaire de gérer les affaires du parti"

La requête en référé sera donc re-examinée le 28 Septembre prochain. "J'envisage une autre procédure que je vais introduire dans les prochains jours" assène Maître Aureille. "La décision d'un administrateur judiciaire pour le présent et le futur du parti, serait quand même une preuve de salubrité. Le Tahoeraa a des statuts comparables à ceux d'une Association de type Loi 1901. Par ailleurs les ressources du Tahoeraa sont, de façon très partielle, issues des cotisations des adhérents. Pour l'essentiel ce sont des subventions publiques".

"Peut-être que les adhérents du Tahoeraa, les membres du grand conseil, même les représentants à l'Assemblée, ont besoin qu'on leur ouvre les yeux !" a-t-il poursuivi, en précisant que "l'idée est de suspendre l'initiative en cours", car "toutes les 48 heures on invente des modifications de statut". Ce samedi, la tenue du Grand Conseil doit non seulement valider l'exclusion du président délégué "mais aussi confirmer la position de président de Gaston Flosse".

L'avocat d'Edouard Fritch abat ses cartes: "une personne qui est privée de ses droits civiques ne peut représenter personne en justice, hors les statuts du Tahoeraa prévoient que c'est le Président qui doit venir à la barre pour le compte du parti. Moi j'ai assigné Gaston Flosse, parce qu'autrement, qui va venir ? Mais cela ne change en rien au fait que je conteste qu'il a les capacités d'exercer les fonctions de président du Tahoeraa".


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live