polynésie
info locale

Le hacker de l'OPT devra faire un suivi éducatif

justice tahiti
cyberattaque
Photos d'illustration ©AFP
A 15 ans, il avait hacké le réseau internet de l'OPT. Ce jeudi 17 octobre, la cour d'appel a confirmé la condamnation de l’adolescent en première instance. A savoir : un suivi éducatif. Explications.
Au palais de justice, ce jeudi 17 octobre, il a été question du jeune hacker de 15 ans de l’OPT. L’année dernière, l’adolescent avait lancé plusieurs  attaques informatiques contre le réseau Internet. Le jeune hacker local, nommé  DK, voulait  démontrer le manque de sécurité de l'opérateur. Ses attaques avaient paralysé le trafic local au grand dam des internautes et des entreprises du fenua qui ont subi une dégradation des services internet fixe, mobile et audiovisuel.

Ce jeudi, la cour d'appel a confirmé la condamnation de l’adolescent en première instance. A savoir : un suivi éducatif. Pour les dommage et intérêts, aucune précision pour le moment car l’OPT n'a toujours pas chiffré son préjudice. L’avocat des parents du hacker va se pourvoir en cassation. Des parents qui contestent les chefs d'accusation. L’Office des postes avait dû faire des efforts commerciaux dont une réduction de facture et une hausse du débit. L’OPT avait alors décidé de porter l’affaire en justice et demande réparation.
 
Publicité