Le Haut-commissariat active le dispositif de PC de crise

coronavirus tahiti
masque coronavirus
Le gouvernement pourrait encadrer le prix des masques en cas d'introduction du virus. ©JL
Suite à la confirmation du premier cas de coronavirus en Polynésie française, le Haut-commissariat a décidé d'activer le dispositif ORSEC, soit l'organisation de réponse de sécurité civile, et du PC de crise du Haut-commissariat (PC-HC) sont désormais activés.
Depuis la déclaration de Edouard Fritch annonçant le premier cas de coronavirus Covid-19 en Polynésie française, le territoire est passé en phase 1, c’est-à-dire qu'il s'agit de freiner la propagation du virus sur le territoire.

Dans un communiqué, le Haut-commissariat explique qu'il a décidé d'activer, conformément au protocole en vigueur lors du déclenchement de la phase 1, le dispositif ORSEC (organisation de réponse de sécurité civile) et le PC de Crise du Haut-commissariat (PC-HC).

Le dispositif permet de mobiliser l’ensemble des secteurs stratégiques (santé, éducation, économie, transports, énergie) pour faire face à la crise dans toutes ses dimensions. Les mesures barrières efficaces qui ont été mises en place, sont bien sûr maintenues et pourront, à tout moment, être renforcées en fonction de l’évolution de la situation.

Toutes les informations relatives au coronavirus sont disponibles sur le site Internet de la Direction de la santé.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live