publicité

Hiro Tefaarere risque l'inéligibilité

Accusé de détournements de fond à la SETIL, Hiro Tefaarere a été jugé ce 19 mai par le tribunal correctionnel de Papeete. Le procureur a requis trois ans de prison avec sursis, trois ans d’inéligibilité et trois ans de privation de ses droits civiques. Le délibéré est attendu pour le 30 juin

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • polynesie1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
L’ancien élu UPLD, Hiro Tefaarere, a comparu ce mardi 19 mai devant le tribunal correctionnel pour des faits remontant à 2009. A l'époque, l'homme était alors président de la SETIL, le gestionnaire de l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Ce que la justice lui reproche ? D'avoir voulu effacer les dettes d’une société de duty free, sans consulter le conseil d’administration. L’avocat du mis en cause, maître Lau, a demandé le renvoi du procès. Fraîchement mandaté, ce dernier n'a pas eu connaissance de tout le dossier.

Maïtre James Lau, avocat  de Hiro Tefaarere, interrogé par Tauarii Lee

affaire setil/james lau


Mais cette demande a été refusée par le tribunal correctionnel de Papeete, l'affaire a donc bien été jugée ce 19 mai. Le procureur a requis trois ans de prison avec sursis contre Hiro Tefaarere, trois ans d’inéligibilité et  trois ans de privation de ses droits civiques. Le procureur a aussi requis six  mois de prison avec sursis contre Mareva Marchesini et une amende de 3 millions pour la société de Duty Free Casimir. Le délibéré sera rendu le 30 juin prochain.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play