polynésie
info locale

Huilerie de Tahiti : le conflit s'enlise

social tahiti
huilerie de tahiti
©POLYNESIE 1ERE
Après quatre semaines de grève, de nouvelles négociations ont eu lieu ce jeudi 30 avril entre les grévistes et la direction. Mais, aucun accord n'a été trouvé entre les deux parties.
Après 28 jours de grève, le conflit opposant les travailleurs de l’Huilerie de Tahiti et leur directeur général semble s’enliser. Une négociation a eu lieu ce matin au service de l’Inspection du travail, mais les deux parties n’ont pas trouvé de consensus.

En effet, après plus de deux heures de négociations, les discussions n’ont pas abouti. Pour les grévistes, le directeur général fuit ses responsabilités et se cache derrière le conseil d’administration. De plus, certains travailleurs attendent toujours le paiement des jours fériés ainsi que les heures de nuit depuis 2012.
 
Interview de Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP/FO

Demain matin, Patrick Galenon devrait rencontrer le président Edouard Fritch. Une autre négociation est prévue mardi prochain entre les délégués syndicaux, l’inspection du travail et le directeur général de l’huilerie de Tahiti.
 
Publicité