Il frappe sa femme avec une guitare

violence tahiti
CI Violences conjugales
©Axelle Mésinèle
Un homme a été condamné, lundi 24 septembre, à 10 mois de prison ferme. Il était jugé en comparution immédiate pour avoir frappé sa femme avec une guitare. Il ne se souvient de rien.
 
Le prévenu est un quadragénaire et ce n’est pas la première fois qu’il comparaît en correctionnelle pour violences conjugales. Son casier judiciaire fait état de 10 condamnations dont 6 pour violences dont certaines aggravées puisqu’il a eu l’occasion de faire l'usage d'une arme. Avec sa nouvelle compagne, ils sont ensemble depuis 2 ans, les relations sont compliquées. Les disputes sont fréquentes surtout les week-ends quand ils s'enivrent.

Samedi, le couple et le fils fa'a'mu de la femme, boivent 2 bouteilles de rhum. Les esprits s’échauffent. Elle lui assène un coup de poing à la lèvre. Puis, c’est au tour du prévenu de la frapper, des coups de poing avant de se saisir de sa guitare, et de la taper avec, à 3 reprises sur la tête. La victime saigne, s’effondre dans la cuisine et perd connaissance. Elle se réveillera à l’hôpital. 

Jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel, le prévenu peine à se souvenir des faits. Il nie même avoir frappé sa compagne. Il pense qu’elle s’est fait mal toute seule. Pourtant, les scènes de violences sont récurrentes au sein du couple.

"Avez-vous pensé à vous séparer" demande le président de la cour. "Non, on s'aime" répond le quadragénaire. La victime qui a écopé, à la suite de cet épisode, de 4 jours d'Incapacité totale de travail, ne s’est pas constituée parte civile. Elle a déjà eu le front ouvert et le genou cassé mais n'a jamais porté plainte. "Un jour, l’un va tuer l’autre et ça va se terminer aux assises" a prévenu le président de la cour. Pour la procureure, le prévenu "n'assume pas sa responsabilité". Elle a requis 10 mois de prison ferme et un mandat de dépôt. Le tribunal a suivi ses réquisitions.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live